Pakistan : L’archevêque de Lahore demande une protection pour les chrétiens

| 2065 clics

ROME, mercredi 23 mai 2007 (ZENIT.org) – « Le gouvernement pakistanais devrait nous protéger, nous les chrétiens », a déclaré l’archevêque de Lahore, Mgr Lawrence Saldanha, également président de la Conférence épiscopale du Pakistan, dans un entretien accordé à l’« Aide à l’Eglise en détresse » (AED) (cf. www.kirche-in-not.org).



« Nous, les chrétiens sommes des citoyens comme tous les autres, et nous voulons avoir les mêmes droits. Les autres pays devraient multiplier leurs efforts pour garantir notre sécurité », a-t-il ajouté.

D’après l’archevêque, la sécurité des chrétiens au Pakistan est plus que jamais menacée.

« Le fait que les chrétiens soient menacés s’ils ne cèdent pas aux tentatives de conversion à l’islam, nous angoisse. C’est une chose qui n’était jamais arrivée auparavant », a-t-il déploré.

Mgr Saldanha dit être témoin d’une croissante radicalisation parmi les musulmans : « Ils veulent introduire une forme plus réductrice de l’islam, réformer la loi islamique. Les femmes ne pourraient plus sortir de chez elles pour aller travailler ou aller à l’école et seraient obligées de porter le voile ».

Récemment, des extrémistes musulmans ont attaqué plusieurs magasins de la capitale, Islamabad, où l’on vendait des vidéos qu’ils jugeaient contraires à l’islam. Le 5 mai, dans la région nord-ouest du pays, environ 50 familles chrétiennes, catholiques et protestantes, ont reçu des lettres de menace les exhortant à se convertir à l’islam.

Ils avaient dix jours pour décider, disaient ces lettres ; sinon, ils auraient encouru de violentes conséquences.

Les menaces n’ont jusqu’à présent pas été mises à exécution, mais les populations vivent dans la peur. Les communautés chrétiennes du pays ont exprimé leur solidarité aux familles victimes de ces menaces.

D’autres régions du Pakistan sont frappées par ces actes de violence contre les chrétiens. Il y a quelques jours, selon un porte-parole des Filles de Saint-Paul, des religieuses ont été attaquées durant une manifestation à Karachi. Mais elles ont réussi à se mettre à l’abri malgré les coups de pierre lancés contre leurs voitures.

« Tout le pays est en crise », a expliqué. Mgr Saldanha.

Marie-Ange Siebrecht, qui dirige la section chargée du Pakistan à l’AED, s’est rendue dans le pays l’année dernière. Elle avait lancé un appel à la communauté internationale en disant : « Nous devons aider ces chrétiens persécutés qui sont souvent pour nous un exemple de foi ».

« Lors de mon voyage j’ai demandé à un chrétien comment il arrivait à supporter cela. Il m’a répondu: ‘Quand je regarde le Christ sur la croix, alors mes souffrances me paraissent si petites’ », a-t-elle raconté.

Le Pakistan compte environ 1,5 millions de chrétiens (1,1 millions sont catholiques). L’AED soutient les catholiques au Pakistan, tant sur le plan matériel qu’en répercutant à travers le monde des appels à la prière et à la solidarité à leur égard.