Pakistan : Le fondamentalisme, déplorable dans toutes les religions

Condamnation des propos d’un pasteur américain

| 1036 clics

ROME, Jeudi 24 mars 2011 (ZENIT.org) - L'Eglise catholique au Pakistan condamne sévèrement la profanation d'un exemplaire du Coran par un pasteur américain, rapporte « Eglises d'Asie », l'agence des Missions étrangères de Paris.

Le 22 mars dernier, Mgr Lawrence Saldanha, archevêque de Lahore et président de la Conférence des évêques catholiques du Pakistan, a condamné dans les termes les plus sévères la récente profanation d'un exemplaire du Coran par un pasteur évangélique de Floride, aux Etats-Unis.

Selon Mgr Saldanha, « le fondamentalisme ou l'extrémisme est déplorable dans toutes les religions, quelles qu'elles soient, et constitue une menace pour la paix et l'harmonie entre les croyants. Les religions ont coexisté durant des siècles. Des personnes de religions différentes ont appris les unes des autres. Plus encore, ce qui est commun entre les différentes confessions religieuses est plus important que ce qui les sépare ». C'est pourquoi, poursuit l'évêque dans son communiqué, il est important que « chacun travaille à rechercher la paix plutôt qu'à verser de l'huile sur le feu. (...) Dans cette quête, la communauté chrétienne se tiendra aux côtés de la communauté musulmane ».

Le responsable de la communauté catholique du Pakistan ne cache pas son inquiétude : « Par le message même de leur foi, les chrétiens sont tenus de respecter les personnes, tant dans leur être que dans la foi qui est la leur. Par conséquent, les chrétiens du Pakistan, qui sont des citoyens respectueux de la loi et représentent une communauté marginalisée, condamnent cet incident dans les termes les plus fermes. Nous demandons que le gouvernement des Etats-Unis d'Amérique traite cet acte de provocation selon les termes de la loi » (cf. eglasie.mepasie.org)