Pakistan : Le « merci » d’Asia Bibi pour la Journée de prière du 20 avril

Un autre chrétien emprisonné

| 1807 clics

ROME, Mardi 12 avril 2011 (ZENIT.org) - Asia Bibi, la mère de famille pakistanaise condamnée à mort pour présumé blasphème et incarcérée à Sheikupura (Punjab) remercie la Fondation Masihi et tous ceux qui prieront pour elle dans le cadre de la « Journée spéciale de Prière » du 20 avril, indique l'agence vaticane Fides.

Au même moment, les défenseurs d'Arif Masih, chrétien de 40 ans arrêté dans la zone de Faisalabad sous la même accusation de blasphème demandent sa « remise en liberté immédiate ». Grâce à l'intervention de la Fondation Masihi qui a officiellement accepté de le défendre, les avocats cherchent à venir à bout d'une affaire qui semble très ambiguë. Entre temps, la famille d'Arif a été transférée à Lahore pour raisons de sécurité.

Mercredi prochain, le 20 avril prochain, les communautés chrétiennes du monde sont invitées à se souvenir d'Asia Bibi et des victimes innocentes de la loi sur le blasphème (Cf. Fides 12/04/2011).

La jeune femme, informée de l'initiative, a réagi en fondant en larmes et s'est dit « très heureuse parce que le monde entier priera » pour elle. Contactée par l'agence Fides par l'intermédiaire de la Fondation Masihi qui lui assure l'assistance légale, Asia a déclaré : « Je suis reconnaissante à la Fondation Masihi d'avoir organisé un tel événement qui me donne un espoir pour vivre. Je me sens aimée de l'Eglise catholique et de toutes les communautés chrétiennes du monde. Je suis fière d'être la fille d'une communauté si aimante et miséricordieuse ». Malgré la maladie, le jeûne de Carême et un physique affaibli, son moral est bon « grâce à la foi en Jésus Christ ». « Je voudrais lancer un message de paix et d'amour au monde entier » ajoute-t-elle. « Je veux dire merci à chaque sœur, à chaque frère, à chaque moniale et à chaque prêtre qui prie pour moi et spécialement au Saint-Père. J'espère de tout cœur que ce Carême et toutes les prières pourront me donner la liberté et apporter le bonheur à ma famille ».

Entre temps, le catholique Paul Bhatti, Conseiller spécial chargé des Minorités religieuses et frère du ministre assassiné Shahbaz Batti, a lui aussi, rendu publique, par l'intermédiaire de Fides, son adhésion à la Journée, promettant sa prière personnelle et garantissant son engagement à « travailler avec le gouvernement et les minorités religieuses afin de trouver une solution et d'éviter qu'à l'avenir il y ait d'autres victimes innocentes de la loi sur le blasphème ».