Pakistan: Les fondamentalistes n´attaquent pas que les églises

Plusieurs ONG ont été pillées et des personnes menacées de mort

| 1197 clics

ROME, lundi 29 octobre 2001 (ZENIT.org-FIDES) - Le massacre dans l’église de Saint Dominique à Bahawalpur, ce dimanche, n´est que l´un des épisodes de violence perpétrés par les fondamentalistes islamiques au Pakistan. Ces dernières semaines, il y a en effet eu des attaques contre des bureaux d’ONG (Organisations Non Gouvernementales), des maisons, à Takhat Bhai, Dir, Bajor, et Sawabi, dans la " Northwestern Frontier Province " (NWFP), tout près de la frontière avec l’Afghanistan. Les auteurs des attaques, membres de groupes fondamentalistes qui protestent contre les bombardements américains en Afghanistan, pillent les maisons et menacent leurs victimes de mort.



Depuis l’attaque terroriste du 11 septembre, plusieurs manifestations ont été organisées pour soutenir Bin Laden ; notamment dans les Provinces du nord-ouest, au Béloutchistan, et à Karachi. Dans la NSWP, et dans les villes de Takhat Bhai, Dir, Bajor, et Sawabi, ils ont attaqué plusieurs sièges d’ONG accusées de travailler pour les Etats-Unis et pour l’Occident.

Voici le détail des dommages subis par différentes organisations :

1. Women and Chlidren Welfare Organization
L’attaque contre cette ONG s’est produite le 8 octobre à Takhat Bai. Les bureaux ont été pillés et détruits. Des hommes armés ont attaqué la maison de M. Zakia Rehman, secrétaire général de l’ONG. M. Zakia et son père ont été enfermés dans une pièce, gardés à vue sous la menace de fusils, alors que l’on pillait et détruisait leur maison qui a ensuite été incendiée. Après la fuite des responsables, ils ont présenté à la police une liste des coupables ; mais celle-ci n’a procédé à aucun enregistrement. Les dégâts sont estimés à environ 25.900 dollars US.

2 Salik Rural Development Foundation
D’après les employés de l’organisation, le bureau, situé lui aussi à Takhat Bai, a été attaqué par la foule le 8 octobre, y compris par des membres de la " Jamiat Ulma-e-Islam " (JUI, Association de docteurs islamiques, le Parti religieux le plus puissant dans la région). Le Centre d’Education Professionnelle pour les femmes, la bibliothèque, le jardin, un petit hôpital ont été détruits ; les meubles, les véhicules, les instruments de travail ont été brûlés. Les dégâts sont estimés à 113.600 dollars US. La maison de M. Jehanzeb, un employé, a été brûlée, et les dégâts s’élèvent à 56.800 dollars US.

3. Swabi Welfare Organization
Le 11 octobre dernier, 5 Bureaux de l’ONG ont été détruits par la foule à Sawabi. L’administration locale l’avait avertie, en lui demandant de fermer les bureaux, les maisons, et de se cacher dans un endroit sûr. Elle décline à présent toute responsabilité. L’attaque s’est produite le jour même où ils avaient été avertis. Des champs et des cultures ont été détruits.

4. Human Survival Development Center
Cette ONG travaille à Bajor pour la rééducation des victimes des mines antipersonnel, et en faveur des droits de l’homme. D’après les employés du centre, une centaine de membres du JUI, armés de bâtons et de barres de fer, ont attaqué les bureaux le 8 octobre dernier. Les manifestants proféraient des accusations contre les employés, accusés d’être "des espions américains et juifs". Ils ont tout détruit après avoir volé les objets de valeur. Les victimes sont toujours menacées de mort. La police refuse de coopérer et d´accorder sa protection.

5. Women Social Workers
La vie de nombreuses femmes qui travaillent comme assistantes sociales à Dir est en danger. L’administration locale leur a conseillé d’enlever les enseignes de leurs bureaux et d’aller dans un endroit plus tranquille.