Pakistan : les responsables religieux appellent au calme

Protestations contre un film islamophobe

| 1083 clics

Traduction d'Océane Le Gall

ROME, jeudi 20 septembre 2012 (ZENIT.org) – Les protestations contre le film islamophobe produit aux Etats-Unis et diffusé sur Internet se poursuivent au Pakistan, provoquant préoccupation et peur parmi les chrétiens, notamment à d’Hyderabad, ville de la province du Sindh, dans le sud du pays, où leurs édifices et instituions sont pris pour cible.  

D’après un témoignage recueilli par l’agence Fides, le P. Samson Shukardin OFM, vicaire général du diocèse,  et directeur de la Commission diocésaine Justice et Paix, dimanche, 16 septembre, plus de 8.000 musulmans radicaux sont descendus dans la rue « en criant des slogans anti-chrétiens, brûlant des croix, cherchant à attaquer des instituts chrétiens ».

« Pourtant, remarque le vicaire,  l’ensemble des responsables et des fidèles des minorités religieuses, y compris l’évêque d’Hyderabad, Mgr Max John Rodrigues, ont participé à une manifestation de solidarité envers les musulmans au centre ville afin de condamner le film blasphématoire ».

Et pourtant aussi, alors que dans  l’ensemble des provinces, les manifestations se succèdent, les responsables religieux essaient de calmer les esprits et de ramener l’harmonie.

Un appel au calme est arrivé des responsables religieux du Conseil national pour le dialogue interreligieux, composé de chrétiens, de musulmans, d’hindous, de sikhs et d’autres confessions et placé sous la coordination du Père Francis Nadeem, OFM Cap, de Lahore.

D’après un compte-rendu de Fides sur la teneur de cet appel commun, les responsables y expriment « leur pleine solidarité avec les musulmans et prient pour les auteurs du film afin qu’ils « puissent utiliser leur talent non pour offenser mais pour promouvoir la paix dans le monde et l’harmonie sociale ».

Le Conseil, remarquant que les institutions pakistanaises s’engagent actuellement en faveur du respect de toutes les religions, demandent aux Nations unies d’adopter des mesures contre l’abus de la liberté d’expression.

Pendant ce temps-là, les chrétiens organisent des prières spéciales pour la paix au Pakistan. «  « Nous sommes aux côtés de nos frères musulmans afin de promouvoir le respect de toutes les religions », a souligné le curé de la paroisse de l’Immaculée Conception de Lahore, le P. Inayat Bernard.