Pakistan : Une catholique incarcérée pour blasphème

Préoccupation des évêques

| 1591 clics

ROME, Jeudi 24 février 2011 (ZENIT.org) - Les évêques catholiques du Pakistan expriment leur préoccupation pour une catholique incarcérée pour blasphème dans le Punjab, rapporte l'agence vaticane Fides.

L'Eglise catholique du Punjab et du Pakistan est secouée par ce nouveau cas d'accusation injuste contre Agnes Nuggo, une catholique de Faisalabad, âgée de 50 ans, mariée avec Bashir (52 ans) et mère de cinq enfants : trois garçons - Shahzad (29 ans), Imran (27), Amir (13) - et deux filles - Kiran (25) et Amber (23).

Elle a été accusée de blasphème par plusieurs musulmans, des voisins, qui revendiquent la propriété d'un terrain. Agnes se déclare innocente et qualifie de fausses les accusations portées contre elle.

L'évêque et les prêtres de Faisalabad sont réunis ces jours-ci pour une semaine de retraite spirituelle qui leur permettra d'examiner le cas et de décider la stratégie à adopter.

Mgr Lawrence Saldanha, archevêque de Lahore et président de la Conférence épiscopale, a exprimé à Fides la préoccupation des évêques pakistanais après ce nouveau cas : « Ce qui s'est produit une fois encore est déplorable. Des cas de fausses accusations de blasphème contre des chrétiens, des membres d'autres minorités religieuses et également contre des musulmans continuent à avoir lieu. La loi se prête à des abus qui se vérifient régulièrement et ceci nous préoccupe beaucoup. Nous ne devons pas faire manquer notre engagement et notre mobilisation afin de pouvoir la modifier. Nous espérons que le cas d'Agnes pourra être tiré au clair et se résoudre dans de brefs délais. Nous continuons à espérer que la partie saine du pays s'accorde sur l'urgence d'abolir ou au moins de revoir la loi ».