Pakistan : Une parlementaire accusée de blasphème

Pour avoir demandé la modification de la loi sur le blasphème

| 1372 clics

ROME, Vendredi 18 février 2011 (ZENIT.org) - Sherry Rehman, une parlementaire du Pakistan People's Party, a été accusée de blasphème pour avoir présenté au Parlement pakistanais une motion visant à modifier la loi sur le blasphème, a rapporté l'agence missionnaire Fides, le 17 février.

La plainte a été déposée par un commerçant pour un discours tenu par Sherry Rehman à la télévision en novembre 2010. Selon une source de Fides, cette nouvelle a provoqué un « profond trouble au sein de la communauté chrétienne » qui craint désormais que quiconque s'oppose à la loi sur le blasphème puisse être inculpé.

L'agence Fides rapporte aussi la multiplication de groupes islamistes appelant à la « guerre sainte », à la désobéissance civile et au meurtre, sans que le gouvernement pakistanais ne réagisse concrètement pour arrêter ces prédicateurs. « Les autorités ne peuvent pas continuer sur la voie de cette politique de conciliation envers les extrémistes religieux. Inciter à la guerre de religion est un crime contre l'humanité », affirme une source de Fides.

Pour plus d'informations : www.fides.org