Panama : Le gouvernement demande la médiation de l’Eglise

Le pays est dans une situation de chaos social

| 961 clics

ROME, Mardi 18 mai 2011 (ZENIT.org) –Selon des sources locales, le gouvernement du Panama a demandé formellement, samedi 14 mai, la médiation de l’Église catholique dans un dialogue national, suite aux scandales de corruption, aux mouvements de protestation contre la cherté de la vie et l’augmentation des tensions avec les partis politiques, qui ont éclaté dans le pays, faisant planer la menace d’une crise sociale.

D’après un communiqué rapportant le texte de la convocation, divers secteurs panaméens sont invités à une table de dialogue « pour débattre de la liberté d’expression ».

L’Eglise catholique devrait être représentée par l’archevêque de Panama et secrétaire général de la Conférence épiscopale panaméenne, Mgr José Domingo Ulloa Mendieta, qui, le 24 janvier dernier, avait envoyé une lettre au président Martinelli, dans laquelle il évoquait la nécessité d’un dialogue constructif entre le monde journalistique, la société civile et le gouvernement de Panama.

Pour le début des discussions, le président Martinelli a demandé au Collège national des journalistes, au syndicat des journalistes et au Conseil national du journalisme, de désigner un représentant à la table des négociations.