Panama : Les évêques s'élèvent contre la classe politique

La corruption en tête de liste des maux qui affligent la société

| 906 clics

ROME, Jeudi 21 juillet 2011 (ZENIT.org) – « C’est avec perplexité que nous regardons la classe politique prendre une direction où le souci de faire avancer l’agenda électoral l'emporte sur la résolution des problèmes du pays », déclarent les évêques du Panama dans un communiqué à l’issue de leur assemblée plénière, début juillet.

« On dirait que l'on assiste à un vrai divorce entre les intérêts de la classe politique et les besoins réels du peuple panaméen », commentent-ils.

Les évêques sont « inquiets et tristes » devant l’attitude de certains hommes politiques qui, selon eux, « est très loin de celle qui devrait inspirer confiance et respect, condition indispensable pour créer un climat de paix et de tolérance dans le pays ».

« Il est nécessaire et indispensable, ajoutent-ils, que la politique s’humanise, qu’on lui rende son sens éthique, en donnant la priorité à la dignité humaine, au bien commun et au respect de la volonté des électeurs ».

Parmi les problèmes dénoncés par les évêques panaméens, celui de la corruption figure en tête de liste : « La corruptions existe et existera encore tant qu’il y aura des complices », soulignent-ils. « Elle ronge et crée des dommages dans tout le pays », ajoutent-ils.