Pâque juive : voeux du pape François

Message à la communauté juive de Rome

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1856 clics

Le pape François adresse ses vœux à la communauté juive de Rome qui s’apprête à fêter la Pâque juive (Pessah) à partir de ce soir, 25 mars, jusqu’au 1er avril 2013 : « Que le Tout-puissant, qui a libéré son peuple de l’esclavage en Egypte pour le guider vers la Terre promise, continue à vous libérer de tout mal et à vous accompagner de sa bénédiction. »   

C’est ce qu’écrit le pape François dans un télégramme envoyé au grand rabbin de Rome, Riccardo Di Segni. La fête de Pessah commémore la sortie d'Egypte.

« Il m’est particulièrement agréable d’étendre à vous et à toute la communauté de Rome mes souhaits les plus chaleureux pour la grande fête de Pessah », peut-on lire dans le message du pape, qui souhaite « Que le Tout-puissant, qui a libéré son peuple de l’esclavage en Egypte pour le guider vers la Terre promise, continue à vous libérer de tout mal et à vous accompagner de sa bénédiction. »  

Assurant de sa prière, le pape exprime sa « confiance » quant à l’approfondissement « des liens d’estime et d’amitié réciproque » à l’avenir.

Le pape exprime également sa reconnaissance pour la présence du rabbin Riccardo Di Segni « et d’autres distingués représentants de la communauté juive » lors de la célébration d’inauguration de son ministère, le 19 mars dernier.

Le rabbin de Rome a accueilli « avec plaisir » les vœux du pape et le remerciera officiellement dans les prochaines heures, en lui offrant ses meilleurs vœux pour la fête de Pâques chrétienne, peut-on lire sur le site internet de la communauté juive de Rome.

Le pape et le rabbin de Rome se sont rencontrés personnellement le lendemain de la messe d’inauguration, le 20 mars, lors d’une audience avec les autres confessions chrétiennes et religieuses au Vatican. Le pape François a adressé pour l’occasion un message particulier aux juifs : « Nous sommes liés d’un lien spirituel très spécial », leur a-t-il dit (cf. Zenit du 20 mars 2013).

« Je suis confiant que, avec l’aide du Très-Haut, nous pourrons poursuivre avantageusement ce dialogue fraternel que le Concile souhaitait et qui s’est effectivement réalisé, en portant beaucoup de fruits, spécialement au cours de ces dernières décennies », a ajouté le pape.

A la fin de l’audience, il a salué chacun des représentants religieux, dont le représentant du grand rabbinat d'Israël, Oded Wiener, le rabbin David Rosen, Directeur du département pour les questions interreligieuses à l’American Jewish Committee et le grand rabbin de Rome Riccardo Di Segni, avec lequel il a parlé longuement, laissant apparaitre avec lui une complicité.

Alors qu’il était cardinal archevêque de Buenos Aires, le pape François a construit une amitié profonde avec le rabbin de Buenos Aires, Abraham Skorka, comme en témoigne ce dernier dans la préface d’un livre de conversations avec le cardinal (cf. Zenit du 21 mars 2013).

Par ce message au rabbin de Rome, le pape François poursuit la tradition de dialogue et de fraternité ouverte par les papes précédents, notamment par les visites à la synagogue de Rome accomplies par Jean-Paul II (1986) et Benoît XVI (2010).