Paraguay: Un évêque candidat à la présidentielle « suspens a divinis »

| 1377 clics

ROME, Dimanche 4 février 2007 (ZENIT.org) – Le code de droit anon ne permet pas à un prêtre de s’engager en politique, sous peine de sanctions. C’est pouquoi l'évêque émérite de San Pedro, Mgr Fernando Armindo Lugo Mendez, a été déclaré « suspens a divinis » par un décret du préfet de la congrégation pour les Evêques, le cardinal Giovanni Battista Re, a annoncé Radio Vatican.



Cela signifie qu’il est « suspendu » de l’exercice de son ministère sacerdotal.

L’évêque, âgé de 57 ans, s’est en effet porté candidat à l’élection présidentielle de 2008.

Mgr Lugo Mendez avait été nommé évêque par Jean Paul II en 1994. Il avait présenté sa démission de sa charge pastorale onze ans plus tard, en janvier 2005. Sa démission avait été acceptée, mais pas sa demande de revenir à l’état laïc.

« La tâche de l'évêque est de guider les fidèles en suivant en tout la loi suprême de l'Eglise qui agit pour le salut des âmes et non pour diriger la communauté politique », rappelle le décret du cardinal Re.

Le canon 287 (§2) du code de droit canonique de l’Eglise catholique de rite latin stipule en particulier que les clercs « ne prendront pas une part active dans les partis politiques ».