" Pardon et Miséricorde ", sur jmjdirect.org

Catéchèse du cardinal Lustiger

| 261 clics

CITE DU VATICAN, Dimanche 28 juillet 2002 (ZENIT.org) - " Pardon et Miséricorde ", c'est sous ce titre que Daphné, Rédactrice JMJ direct, rend compte de la catéchèse du cardinal Jean-Marie Lustiger sur la Réconciliation, samedi 27 juillet, à Toronto. " La miséricorde n’est pas unilatérale ", explique le cardinal Lustiger.



Le Park rebaptisé "Duc in Altum Park" offrait aux jeunes de la JMJ un espace d'adoration du Saint-Sacrement et pour se préparer au sacrement de la réconciliation et le recevoir: l'expérience du Circo Massimo à Rome en l'an 2000 fait désormais partie des JMJ.

Rappelons que le site "jmjdirect.org", page du portail jeune "inXL6" de la pastorale des jeunes de la conférence des évêques de France (http://www.cef.fr) propose de nombreux témoignages pris sur le vif et sur le terrain, en particulier sur la réconciliation.

Il offre également de nombreux textes des catéchèses données par les évêques français à Toronto les 25 juillet (le sel de la terre), 26 (la lumière du monde) et 27 juillet (la réconciliation).

"Pardon et Miséricorde", par Daphné

Etre Lumière du Monde et sel de la Terre implique d’être également témoin de la miséricorde. Au cours de cette troisième catéchèse, Monseigneur Lustiger, archevêque de Paris, propose aux jeunes francophones de méditer sur le pardon et la réconciliation…pendant que tout autour des centaines de jeunes assis, les prêtres confessent et donnent aux pèlerins le pardon de Dieu et de l’Eglise.

Caïn et Abel… des milliers d’années plus tard, nous devons encore nous attacher à rompre le cercle infernal de la vengeance. Il nous faut pour cela une folie plus grande que celle de la haine, la folie de Dieu : la folie de l’Amour. Heureux les miséricordieux…Dieu leur fera miséricorde. Le pardon est la clef du royaume de Dieu.

Nous n’avons pas à chercher dans les malheurs du monde autre chose que l’envers de l’Amour. Le Christ, lui, est l’Amour. Lorsque le Christ nous demande de « pardonner jusqu’à soixante dix fois sept fois ». C’est le renversement par l’Amour de la logique de la mort de Caïn.

La miséricorde n’est pas unilatérale : elle est un retour de Dieu à nous et de Dieu à nous. Ce qui nous intéresse, c’est la réciprocité.
Il y a au départ une inégalité de l’Amour car l’Amour donne d’abord. « Heureux ceux qui font miséricorde… ».

Monseigneur Lustiger nous a ensuite proposé de méditer sur l’évangile de Saint Luc (VI, 27-41) qui est le secret de ce que Jésus nous demande et de ce qu’Il fait, le secret de la miséricorde et du pardon. Car le cercle infernal de la miséricorde, il appartient à chacun de nous de le rompre. « Aimez vos ennemis ». Cela va bien au-delà de ce que, à notre échelle humaine, nous appelons aimer. De quel amour s’agit-il ? où puise-t-il sa source ? Il faut que cet amour vienne de Dieu et habite dans un cœur de chair, un cœur d’homme et de femme.

« Alors vous serez les Fils du Très Haut car il est bon lui pour les ingrats et les méchants. » Face au conflit qui blesse, le Christ nous place comme de pauvres gens qui se rendent comptent qu’ils ne méritent pas ce pardon. L’Amour du Christ n’est pas un amour qui humilie. L’homme n’est pas blessé mais confondu de reconnaissance. C’est dans le pardon que nous comprenons combien nous avons besoin d’être pardonnés. C’est dans l’amour qu nous comprenons combien nous avons besoin d’être aimés.

« soyez miséricordieux comme votre père est miséricordieux. » Ne jugez pas, ne condamnez pas. Dieu seul peut juger en vérité.

« Enlève la poutre qui est dans ton œil avant d’enlever la paille qui st dan l’œil de ton frère. » Ils toujours plus facile de voire les défauts de son voisin que les siens. La paille de chacun est la poutre de l’autre ! ! !

Souvenez-vous des JMJ de Czestochowa : magnifique exemple de pardon ! Après des années de guerre douloureuse, les Polonais ont accueilli des délégations russes, et ont montré leur pardon à travers des gestes tout simples mais si explicites : ils les ont hébergé, ont partagé leurs repas avec eux.

Voyez l’évangile du paralytique. Par le pardon, le Christ nous rend notre dignité première.

Relisez l’évangile où le Christ pardonne à la femme prostituée. L’Amour nous révèle le peu d’amour, il nous révèle notre péché.

Alors nous aurons la grâce de pleurer de joie en comprenant l’Amour de Dieu, l’Amour que Dieu nous porte et l’Amour que nous lui portons.

26/07/2002
Daphné,Rédactrice JMJ direct

© JMJ direct - Tous droits réservés