Paris : Mgr Vingt-trois invite à une prière « d’action de grâce et d’espérance »

| 1493 clics

CITE DU VATICAN, Mardi 5 avril 2005 (ZENIT.org) – L’archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, publie aujourd’hui un communiqué intitulé : « Dans la lumière de l’Espérance ». Il y invite « celles et ceux qui le peuvent à se joindre à la prière de l’Église entière », ce sera, dit-il, « une prière d’action de grâce et d’espérance ».



Mgr Vingt-Trois dit se préparer à se rendre à Rome « pour participer à la célébration des obsèques de Jean-Paul II ».

Il souligne : « Nous rendons grâce à Dieu pour les fruits déjà perceptibles du pontificat de Jean-Paul II. Nous sommes dans l’espérance confiante que le Seigneur accueille son serviteur dans la paix et la lumière de son amour infini ».

« La semaine dernière nous nous sommes réunis plusieurs fois pour accompagner de notre prière les dernières heures du Pape, rappelle l’archevêque. La Messe du dimanche 3 avril au soir a réuni à la cathédrale des milliers de parisiens, catholiques ou membres d’autres religions ou athées, qui voulaient manifester leur émotion juste après la mort de Jean-Paul II ».

Rencontres de prière sont proposées aux jeunes
C’est pourquoi il évoque la prière pour le « jour des obsèques » : « C’est la prière intime de notre communauté qui doit avoir le pas sur les grands rassemblements et les manifestations publiques. J’invite donc les catholiques à se retrouver jeudi soir ou vendredi dans les différentes églises de Paris où seront organisés des offices ou la retransmission de la célébration de la liturgie de Rome. Ils y accueilleront évidemment tous ceux qui souhaiteront se joindre à eux. En plus des écrans géants à Notre-Dame de Paris, la liste des initiatives prises par les paroisses est accessible sur le site Internet du diocèse : (http://catholique-paris.cef.fr) »

Mgr Vingt-trois tient à signaler que des « rencontres de prière sont proposées aux jeunes » :
Jeudi 7 avril : nuit d’adoration à la Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre,
Vendredi 8 avril : église Saint Sulpice à partir de 8h30, avec retransmission de la liturgie des obsèques,
Vendredi 8 avril au soir : Veillée de prière à Notre-Dame de Paris.

Enfin, l’archevêque invite à la prière pour « accompagner les cardinaux dans leur travail quotidien et pendant le conclave, notamment dans les intentions de prière universelle ».

« Pour nous, Jean-Paul II est d’abord un témoin », disait l’archevêque à la nouvelle de la mort du pape.

Il a fait l’expérience de la puissance de la vérité
Et d’expliquer : « Il fut un témoin de la foi. Notre société occidentale sécularisée n’a pas pu occulter son témoignage. Nous avons mesuré la profondeur de sa foi, la sérénité de sa communion avec le Christ. Par toute l’histoire de sa vie, sous l’oppression nazie et sous la dictature communiste, il a fait l’expérience de la puissance de la vérité et du dynamisme de transformation sociale que représente l’Évangile. Là où nos démocraties avaient fini par prendre leur parti de la domination communiste sur l’Europe de l’Est, avec la complicité, parfois implicite mais souvent explicite, des élites intellectuelles de nos pays, il a rendu confiance et énergie à ceux qui n’acceptaient pas l’écrasement de la liberté humaine.

Il rappelait l’événement mondial de l’été 97: « Paris a eu le privilège de l’accueillir à plusieurs reprises et notamment pour les Journées Mondiales de la Jeunesse en 1997. Nous avons été ainsi les participants d’une de ces nombreuses rencontres du Pape avec les jeunes du monde entier. Pour eux, il a été le signe de l’amour de Dieu pour l’humanité et le témoin des exigences de cet amour ».

Un défenseur inébranlable de la dignité de la personne humaine
« C’est sa foi au Christ ressuscité qui en a fait un défenseur inébranlable de la dignité de la personne humaine, depuis la conception jusqu’à la mort inévitable, affirmait Mgr Vingt-Trois. Témoin de l’Évangile de la vie, il n’a pas cessé de nous rappeler que personne en ce monde n’a le droit de disposer d’un être humain pour sa convenance personnelle ».

« Il fut un témoin de l’espérance en exhortant les chrétiens à mettre en pratique les paroles du Christ dans leur vie quotidienne, précisait Mgr Vingt-Trois. Son message à l’Église en Europe est tout entier consacré à réveiller l’espérance des disciples du Christ. Pour nous, évêques d’un pays où les structures anciennes de la société sont bouleversées et où les structures nouvelles de la vie de l’Eglise sont en gestation, il a toujours été une source de réconfort dans la foi et de confiance dans l’espérance ».

Ils concluait : « Nous prions aussi pour les cardinaux qui vont avoir maintenant à élire son successeur : qu’ils soient totalement ouverts à la voix de l’Esprit Saint ! »