Paroisse : passer du souci pastoral à l'annonce

Par le card. Vallini

| 848 clics

Anne Kurian

ROME, vendredi 19 octobre 2012 (ZENIT.org) – Le cardinal Agostino Vallini, vicaire général de Benoît XVI pour le diocèse de Rome, a appelé les paroisses à évangéliser, le 17 octobre 2012 au matin, durant la 15e congrégation générale du synode des évêques.

Pour le cardinal, la paroisse est « le lieu ecclésial le plus capillaire, le plus proche, le plus accessible au peuple ».

Mais elle est aujourd’hui « majoritairement engagée dans le souci du troupeau (cura gregis) », a-t-il déploré : « elle offre des services religieux à ceux qui le lui demandent, mais elle a des difficultés à s’ouvrir à une pastorale d’évangélisation ».

C’est pourquoi il a invité à une « conversion pastorale » en ce sens, évoquant divers aspects à prendre en compte :

La paroisse devrait en premier lieu « faire croître la joie de la foi chez les fidèles », qui pourront ainsi être « des témoins crédibles et attrayants », montrant la foi comme « désirable » et la vérité du Christianisme comme « raisonnable », a souligné le cardinal,

Concrètement, le cardinal a suggéré à la paroisse « d’élaborer un paradigme de “première annonce” qui présente de manière adéquate le kérygme chrétien », « offrir des itinéraires de catéchèse » pour adultes et familles, en utilisant le Catéchisme de l’Église catholique ainsi que le Compendium de la doctrine sociale de l’Eglise.

Il a également encouragé la paroisse à « préparer avec soin » l’Eucharistie dominicale, pour qu’elle soit « l’expérience la plus forte et la plus désirée de la foi crue, professée et annoncée, véritable louange de Dieu et école de sainteté ».

Pour repenser « avec courage » le modèle organisationnel de la pastorale paroissiale, les prêtres, en particulier les curés, doivent « oeuvrer avec conviction et passion », sous la conduite de l’évêque, a conclu le cardinal.