Paroles de Benoît XVI à l'angélus du 8 décembre 2011

L'Immaculée Conception de Marie

| 1933 clics

ROME, jeudi 8 décembre 2011 (ZENIT.org) – Benoît XVI rappelle que la définition du dogme de l’Immaculée Conception de Marie, par le pape Pie IX en 1954 ne fait qu’expliciter l’enseignement de l’Evangile, et son intelligence par des siècles de tradition chrétienne.

Le pape a en effet évoqué la fête de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, à l’angélus de midi, place Saint-Pierre, en ce jeudi 8 décembre, férié en Italie.

Paroles de Benoît XVI en italien avant l'angélus:


Chers  frères et sœurs,

Aujourd’hui l’Eglise célèbre solennellement la conception immaculée de Marie. Comme le bienheureux Pie IX l’a déclaré dans sa lettre apostolique « Innefabilis Deus » de 1954, Elle « fut préservée par une grâce et un privilège particulier du Dieu Tout Puissant, exempte  de toute marque du péché originel, en prévision des mérites de Jésus Christ Sauveur du genre humain ».
Cette vérité de foi est contenue dans les paroles de la salutation que lui a adressée l’Archange Gabriel : «  Réjouis-toi pleine de grâce, le Seigneur est avec toi » (Lc 1,28). L’expression « pleine de Grâce » indique l’œuvre merveilleuse de l’amour de Dieu, qui a voulu nous redonner la vie et la liberté, perdues avec le péché, grâce à son Fils Unique incarné, mort et ressuscité.

C’est pour cela que, depuis le IIe siècle en Orient et en Occident, l’Eglise invoque et célèbre la Vierge qui par son « oui » a rapproché le Ciel de la terre, en devenant « Mère de Dieu et nourrice de notre vie », comme l’exprime saint Romain le Mélode dans un cantique ancien (Canticum XXV in Nativitatem B. Mariae Virginis, in J.B. Pitra, Analecta Sacra t. I, Paris 1876, 198).
Au VIIe siècle saint Sofrone de Jérusalem fait l’éloge de la grandeur de Marie parce que l’Eprit Saint a fait sa demeure en Elle: « Tu surpasses tous les dons que la magnificence de Dieu ait jamais répandu une personne humaine. Plus que tous, tu es riche par la possession de Dieu qui demeure en toi » (Oratio II, 25 in SS. Deiparæ Annuntiationem: PG 87, 3, 3248 AB).
Et saint Bède le Vénérable explique : « Marie est bénie entre les femmes, parce que, par l’honneur de la virginité, elle a joui de la grâce d’être la Mère d’un Fils qui est Dieu » (Hom I, 3: CCL 122, 16).

A nous aussi est donnée la « plénitude de la grâce » que nous devons faire resplendir dans notre vie, parce que « le Père de Notre Seigneur Jésus Christ – écrit Saint Paul – nous a bénis de toute bénédiction spirituelle …  et il nous a choisis avant la création du monde pour être saints et immaculés … nous prédestinant à être pour lui des fils adoptifs » (Ep 1,3-5). Cette filiation,  nous la recevons par l’Eglise, le jour de notre baptême.
A ce propos, sainte Hildegarde de Bingen écrit « L’Eglise est donc la vierge mère de tous les chrétiens. Dans la force secrète de l’Esprit Saint elle les conçoit et elle les met au monde en les offrant à Dieu de façon à ce qu’ils soient aussi appelés enfants de Dieu » (Scivias, visio III, 12: CCL Continuatio Mediævalis XLIII, 1978, 142).
Parmi tous les chantres de la beauté spirituelle de la Mère de Dieu, se distingue saint Bernard de Clairvaux qui affirme que l’invocation « Ave Maria pleine de grâce » « plaît à Dieu, aux anges et aux hommes : aux hommes, grâce à sa maternité, aux anges, grâce à sa virginité, à Dieu, grâce à son humanité » (Sermo XLVII, De Annuntiatione Dominica: SBO VI,1, Rome 1970, 266).

Chers amis, dans l’attente de rendre hommage, cet après-midi, comme c’est la coutume, à Marie Immaculée, Place d’Espagne, tournons maintenant notre fervente prière vers Celle qui intercède auprès de Dieu, afin qu’Elle nous aide à célébrer avec foi la Nativité de notre Seigneur, désormais proche.

Paroles de Benoît XVI en français après l’Angélus :

La prière de l’Angélus me donne la joie de saluer les francophones présents ici Place Saint-Pierre ou qui nous sont unis par la radio et la télévision. En cette solennité de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie, portons notre regard vers la servante du Seigneur, resplendissante de beauté et de pureté. Prenons-la pour modèle. À son exemple demeurons attentifs à Dieu. Vigilants dans la prière, nous serons plus disponibles pour dire notre Oui quotidien à son amour. Avec Marie, soyons confiants et remplis de sérénité car le Seigneur vient pour sauver son peuple ! Avec ma Bénédiction.

© Copyright du texte original : Libreria Editrice Vaticana
Traduction française : Zenit (Anita S. Bourdin)