Paroles de Benoît XVI avant l'angélus, 7 octobre 2012

Le synode de Paul VI sur la foi catholique

| 1153 clics

ROME, dimanche 7 octobre 2012 (ZENIT.org) – « Confions à la Vierge Marie, l’Etoile de l’évangélisation, les travaux de cette Assemblée » a dit Benoît XVI au terme de la messe d’ouverture du synode sur la nouvelle évangélisation qui rassemble à Rome 262 participants : davantage que tous les synodes précédents : 12 synodes « ordinaires » et 12 synodes spéciaux ou continentaux.

Le premier synode avait également pour thème la foi. Il s’est déroulé sous la présidence de Paul VI, en 1967, du 29 septembre au 29 octobre sur le thème : « Préservation et renforcement de la foi catholique, son intégrité, sa vigueur, son expansion, sa cohésion doctrinale et historique ».

Avant la prière de l’angélus de ce dimanche, Benoît XVI s’est adressé à la foule en italien.


Paroles de Benoît XVI avant l’angélus :

Chers frères et soeurs,

Nous nous adressons maintenant à la Très sainte [Vierge] Marie, que nous vénérons aujourd’hui en tant que Reine du saint rosaire. En ce moment, la traditionnelle « Supplique » s’élève au sanctuaire de Pompéi, et d’innombrables personnes du monde entier s’y unissent.

Alors que nous nous associons nous aussi spirituellement à cette invocation générale, je voudrais vous proposer à tous de mettre en valeur la prière du rosaire pendant la prochaine année de la foi.

Avec le rosaire en effet, nous nous laissons guider par Marie, modèle de foi, dans la méditation des mystères du Christ, et, jour après jour, nous sommes aidés à assimiler l’Evangile, si bien qu’elle informe toute notre vie.

Ainsi, dans le sillage de mes prédécesseurs, en particulier le bienheureux Jean-Paul II, qui a donné, il y a dix ans, sa lettre apostolique « Rosarium Virginis Mariae », j’invite à prier le rosaire personnellement, en famille et en communauté, en nous nous mettant à l’école de Marie, qui nous conduit au Christ, centre vivant de notre foi.

© Libreria Editrice Vaticana

Traduction de Zenit, Anita Bourdin