Participez avec foi aux célébrations pascales

Se laisser transformer par l'amour

| 1302 clics

ROME, mercredi 4 avril 2012 (ZENIT.org) –Participez « avec foi » aux célébrations pascales et « soyez sûrs de l’amour de Jésus pour chacun de vous » : c’est l’invitation adressée par Benoît XVI aux francophones au terme de sa catéchèse, ce mercredi matin, place Saint-Pierre. Le pape invite les baptisés à la « laisser transformer » par l’amour du Christ.

« Je vous invite à participer avec foi aux célébrations du Triduum pascal. Soyez sûrs de l’amour de Jésus pour chacun de vous. A tous, je souhaite une Sainte Pâque ! », a dit le pape.

En italien, le pape avait auparavant rappelé les différentes étapes di Triduum : « Chers amis, demain après-midi, avec la messe in Coena Domini, nous entrerons dans le Triduum pascal, sommet de toute l’année liturgique, pour célébrer le mystère central de la foi : la passion, la mort et la résurrection du Christ ».

Et d’expliquer : « Dans l’évangile de saint Jean, ce moment culminant de la mission de Jésus est appelé son « heure », et elle commence avec la dernière Cène. L’évangéliste l’introduit ainsi : « Avant la fête de la Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde vers le Père, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’à la fin. »

Le pape a appelé les baptisés à se laisser transformer par l’amour, à la suite du Christ: « C’est l’amour, qui opère cette transformation, de sorte que Jésus dépasse les limites de la condition humaine marquée par le péché et franchit la barrière qui garde l’homme prisonnier, séparé de Dieu et de la vie éternelle ».

Il a souligné le rapport entre foi et amour : « En participant avec foi aux célébrations liturgiques du Triduum pascal, nous sommes invités à vivre cette transformation qui est réalisée par l’agape.  Chacun de nous a été aimé par Jésus « jusqu’au bout », c’est-à-dire jusqu’au don total qu’il a fait de lui-même sur la croix, lorsqu’il s’est écrié « C’est achevé ». »

« Laissons-nous rejoindre par cet amour, laissons-nous transformer pour que se réalise vraiment en nous la résurrection », a conclu le pape.