Pas question de supprimer le dicastère pour le Dialogue interreligieux

Entretien du card. Poupard dans le « Corriere della Sera »

| 1407 clics

ROME, Jeudi 5 octobre 2006 (ZENIT.org) – Benoît XVI ne veut pas supprimer le conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, déclare le cardinal Poupard, qui confirme en outre que voyage du pape Benoît XVI en Turquie se fera, en dépit des rumeurs ou des menaces : la délégation du Vatican est déjà à Ankara. Par ailleurs, le traditionnel message du Vatican pour la fin du Ramadan sera cette année présenté publiquement à la presse.



La préparation du voyage en Turquie se poursuit
Le cardinal Paul Poupard, président des conseils pontificaux de la Culture et pour le Dialogue interreligieux fait le point sur le projet du voyage du pape au siège du patriarcat de Constantinople, au Phanar, à Istanbul, à l’occasion de la fête du saint patron de l’Eglise orthodoxe, l’apôtre saint André, les 28, 29, 30 novembre, et le 1er décembre.

« Le vrai Islam croit au dialogue autant que le pape », titre en effet à la Une ce 5 octobre le quotidien italien « Corriere de la Sera ». Il reprend en p. 12 : « Le pape croit dans le dialogue interreligieux et ainsi, il prépare son voyage en Turquie ».

Soulignant que le voyage relève de la secrétairerie d’Etat, le cardinal Poupard rappelle la déclaration à ce sujet du directeur de la salle de presse du saint-Siège, le P. Federico Lombardi, à la suite du détournement d’un avion sur Bari, par un jeune homme turc, dans la soirée de mardi, 3 octobre : le P. Lombardi a déclaré que la préparation se poursuit normalement. « Je crois que la délégation vaticane chargée de la programmation des différentes étapes est au travail sur place », dit le cardinal Poupard.

Des centaines de millions prêts au dialogue
Pour ce qui est de la « compétence » du cardinal Poupard, le « dialogue », qu’en est-il face aux menaces ? « Chaque groupement humain a ses extrémistes, fait observer le cardinal Poupard. Vous savez bien que les musulmans sont plus d’un milliard dans le monde. Parmi eux les hommes de bonne volonté sont des centaines et des centaines de millions, et c’est avec eux que nous cherchons la rencontre. Et puis, évidemment, il y a les groupes du fanatisme et il est impossible d’en exorciser la présence. Il s’agit de travailler partout, ici et là, pour restreindre leur espace et éviter l’élargissement de la contagion ».

Satisfaction après les clarifications
Le cardinal Poupard fait état de la satisfaction de différents milieux musulmans à la suite des clarifications du Vatican et du pape sur son discours de Ratisbonne, le 12 septembre. « Une clarification a eu lieu et l’on en a vu les résultats, dit-il. Par exemple, l’ambassadeur de Turquie en a pris acte, mais des voix consensuelles sont venues de presque tous les milieux intellectuels et diplomatiques avec lesquels ont pu prendre contact le Saint-Père, moi-même, et tout organisme du Saint-Siège ».

Le pape aussi, a précisé le cardinal Poupard, est satisfait des résultats « parce que les rencontres qu’il a eues lui ont montré clairement que le vrai Islam reconnaît la nécessité du dialogue et considère comme sincère notre intérêt pour le faire avancer ».

Le dicastère ne sera pas supprimé
A propos de la rumeur qui attribue au pape l’intention du supprimer le conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux, le cardinal fait cette mise au point : « C’est un mensonge total. Et il est très grave qu’elle continue à être relancée en dépit de toutes les rectifications. Il nous arrive de rencontrer des interlocuteurs de pays lointains convaincus que le conseil n’existe plus ou sera bientôt démantelé ».

On se souvient qu’en mars dernier, le cardinal Poupard a été nommé par Benoît XVI également président du conseil pour le Dialogue interreligieux. Il affirme qu’il n’y a aucune « subordination » de ce dernier dicastère par rapport au précédent. « Un seul cardinal préside les deux conseils mais ceux-ci restent intactes et autonomes », précise-t-il.

Les prochaines initiatives
Parmi les prochaines initiatives en direction du monde musulman, le cardinal Poupard annonce la préparation du message traditionnel du Vatican pour la fin du Ramadan, mais cette année, souligne-t-il, il sera présenté en la salle de presse du Saint-Siège.

Le cardinal Poupard annonce en outre que « l’archevêque Luigi Celata, secrétaire du conseil pontifical, sera présent à Istanbul le 12 octobre, pour un important rendez-vous lié lui aussi au Ramadan et à cette occasion, il parlera, en même temps que le directeur des Affaires religieuses de la Turquie et 400 représentants du monde musulman. Ce sera une occasion unique pour rasséréner l’atmosphère ».

« Début novembre, nous aurons à Assise, annonce également le cardinal Poupard, un congrès d’une centaine de jeunes, chrétiens pour moitié, et moitié venant d’autres religions, y compris de l’Islam, sur le thème de l’éducation à la paix ».

« Comme vous le voyez, nous ne sommes pas en voie de suppression ! », lance avec humour le cardinal.