Pastorale de la Mer: L´Eglise en mission et la globalisation

Les centres Stella Maris, poumons spirituels au coeur des structures portuaires

| 413 clics

CITE DU VATICAN, Mercredi 20 février 2002 (ZENIT.org) - Le conseil pontifical pour la pastorale des Migrants et des itinérants annonce la tenue cette année, du 29 septembre au 5 octobre du XXIe congrès mondial pour l´apostolat de la mer sur le thème: "L´apostolat de la mer à l´heure de la globalisation". Les centres ‘Stella Maris’ constituent des "poumons spirituels" au coeur des structures portuaires.



Le conseil pontifical escompte une participation de 200 ou 300 délégués. En préparation à cette rencontre de Rio de Janeiro, une réunion du Comité directeur a eu lieu au siège du dicastère romain, sous la présidence du secrétaire du conseil pontifical, Mgr Agostino Marchetto qui évoque la pastorale des gens de la mer au micro de Radio Vatican.

Pour Mgr Marchetto, "l´apostolat de la mer est une passerelle entre l´Eglise et le monde de ces personnes qui vivent de la mer et sur la mer". "Les chiffres sont consolants dans le sens où la structure est forte depuis des années: qu´il suffise de signaler que l´apostolat de la mer agit dans 416 ports: dans le monde entier il existe environ 80 organisations, structures, lieux appelés "Stella Maris", et l´apostolat de la mer collabore avec les autres organisations chrétiennes maritimes dans 50 autres centres. Cet apostolat en communion avec nos frères chrétiens d´autres confessions est une belle caractéristique de ce type d´apostolat. Y sont engagés des prêtres, des diacres, des religieux et des laïcs, à temps plein ou à temps partiel: des milliers de personnes, y compris des gens de la mer en activité ou à la retraite, des paroisses locales qui collaborent en tant que bénévoles au sein de ‘Stella Maris’ et dans des centres non confessionnels ou oecuméniques".

A propos du thème du prochain congrès, Mgr Marchetto précise: "La globalisation sera présentée dans ses aspects positifs et négatifs, et sûrement d´après ce que nous entendons de la part des gens de la mer, ce qui émerge, c´est la difficulté, la crise déjà évidente que peut causer la mondialisation du point de vue du travail - tours de travail, rythmes stressants - en raison de la compétition mondiale. Nous voulons par conséquent insister sur les centres ‘Stella Maris’ comme autant de poumons spirituels au coeur des structures portuaires".

Ces centres permettent en effet à la fois l´enseignement de la Parole de Dieu, une pastorale des sacrements, l´accueil des travailleurs de la mer. Les centres offrent de plus en plus la possibilité de correspondre avec les familles par courrier électronique, de façon à rompre cet "isolement" que Mgr Marchetto souligne comme étant une des grandes difficultés.