Pastorale du tourisme: VIIe congrès mondial au Mexique

Accompagner le tourisme

| 1356 clics

Anne Kurian

ROME, lundi 23 avril 2012 (ZENIT.org) – L’Eglise souhaite « accompagner le tourisme avec une pastorale adéquate », affirme le cardinal Vegliò, annonçant un Congrès intitulé « Le tourisme qui fait la différence ».

Le VIIe congrès mondial de pastorale du tourisme se tiendra au Mexique, à Cancún, du 23 au 27 avril 2012. Il est organisé par le Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement et par la Prélature de Cancún-Chetumal (Mexique), avec la collaboration de la Conférence épiscopale mexicaine. Deux cents participants sont attendus, de 40 pays, et de 4 continents : 5 pays d’Afrique, 16 de l’Amérique, 6 d’Asie et du Moyen-Orient et 13 d'Europe.

L’Eglise souhaite en effet « accompagner le tourisme avec une pastorale adéquate », déclare le cardinal Antonio Maria Vegliò, président du dicastère organisateur. Car il faut, poursuit-il, faire du tourisme une réalité « humaine et humanisante », au moment où l’Organisation mondiale du tourisme note que les mouvements touristiques ont augmenté de 4,4%, portant le nombre des touristes internationaux à 980 millions en 2011. En 2012, le chiffre pourrait bien atteindre le milliard. 

Mgr Veglio rappelle également que le tourisme n’est pas seulement une « opportunité » mais un « droit pour tous » c’est pourquoi il faut développer le « tourisme social », notamment pour la famille, les étudiants et les personnes handicapées.

Les travaux du Congrès se dérouleront autour de trois thématiques, annonce le même communiqué : « le tourisme en général, le tourisme religieux et le tourisme des chrétiens ». Ce seront donc des sujets très divers en perspective, tels que le tourisme comme « ressource économique pour les pays » et comme « instrument pour dépasser la pauvreté », ainsi que la « lutte contre le tourisme sexuel ». 

La recherche pastorale de l’Eglise traitera des « propositions liturgiques » possibles en zone touristique, et du patrimoine culturel « au service de l’évangélisation » ainsi que de « l'attention pastorale à celui qui travaille dans le domaine touristique ». Car l’Eglise, précise le communiqué, a le « devoir d’accompagner le chrétien en l’accueillant », en saisissant l’occasion du tourisme pour « évangéliser avec créativité et dynamisme ».

Pour le cardinal Vegliò « le tourisme religieux », – visites d’églises, monastères, musées d’art religieux – est parle le langage de la « via pulchritudinis » (la voie de la beauté) : il est donc un authentique « chemin vers Dieu » et une aide pour « grandir dans la relation avec lui ».

De nombreuses institutions publiques seront présentes au Congrès : notamment le ministre du tourisme du Mexique, Mme Gloria Rebeca Guevara Manzo, et le Gouverneur de l’Etat de Quintana Roo, Roberto Borge Angulo. L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) sera présente avec un message vidéo du Secrétaire général, Taleb Rifai, et la participation de Mme Ana Carolina Somarriba, Coordinatrice des projets de développement pour l’Amérique centrale. Le Comité Mondial d’Ethique du Tourisme sera représenté par l’un de ses membres, Norberto Tonini.

Pour l’Eglise, citons Mgr Pedro Pablo Elizondo Cárdenas, évêque de Cancún-Chetumal et responsable de la pastorale du tourisme de la Conférence épiscopale mexicaine, le nonce apostolique Mgr Christophe Pierre, et le président de la Conférence épiscopale mexicaine, Mgr Carlos Aguiar Retes. Mgr Béchara Boutros Raï, patriarche d’Antioche, y participera également ainsi que MgrTimothy Verdon, directeur de l’Office diocésain de Florence pour l’art sacré et le patrimoine culturel de l’Eglise.