« Pédophilie dans l'Église. Le Vatican passe à la vitesse supérieure »

Priorité aux victimes et aux enquêtes civiles

| 1966 clics

ROME, Mardi 17 mai 2011 (ZENIT.org) - « Pédophilie dans l'Église. Le Vatican passe à la vitesse supérieure », titre Radio Vatican, au lendemain de la publication, hier, lundi 16 mai, de la circulaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi adressée aux conférences épiscopales du monde entier.

« Le Vatican est passé à la vitesse supérieure dans la lutte contre la pédophilie dans l'Église. Dans une lettre circulaire, la Congrégation pour la doctrine de la foi exhorte les épiscopats à collaborer avec la justice civile et à mettre au point des programmes de prévention, de formation des séminaristes et de formation permanente du clergé.

« Les Conférences épiscopales ont un an pour élaborer des lignes directrices. Objectif : venir en aide aux victimes, coopérer avec la justice et prévenir de tels crimes, dans les divers contextes nationaux. Tous dans l'Église sont invités à suivre l'exemple du pape, à écouter les victimes, à leur offrir une assistance spirituelle.

« Si le droit canon est en désaccord avec l'enquête civile, les évêques donneront la priorité à cette dernière. Le but est d'affronter le problème sans tarder et de manière efficace grâce à des indications claires. L'Église - souligne la circulaire - a le devoir de donner une réponse adéquate. C'est un tournant voulu par Benoît XVI lui-même.

« Le Directeur du bureau de presse du Saint-Siège, le père Lombardi a souligné combien cette directive donnait aux évêques - et aux supérieurs d'ordres religieux - une responsabilité juridique fondamentale dans la lutte contre la pédophilie. Certains épiscopats, a précisé le Père Lombardi, comme ceux des pays anglophones et d'Allemagne, ont déjà publié de nombreuses directives, alors que d'autres doivent encore tout faire. Et d'ajouter que des aspects comme celui des dédommagements ne pouvaient être abordées précisément dans cette lettre, car ils doivent être réglée entre autorités civiles et ecclésiales des pays, en vertu des législations ».