Pèlerinage de « l’UNIV » : « De l’amitié avec Jésus dépend votre bonheur »

« Jésus sera toujours votre meilleur ami »

| 925 clics

ROME, Lundi 10 avril 2006 (ZENIT.org) – A l’occasion du pèlerinage de « l’UNIV 2006 » : le pape Benoît XVI a reçu les jeunes ce matin en la salle Paul VI du Vatican et leur a rappelé que « Jésus sera toujours » leur « meilleur ami » et que de cette amitié dépend leur bonheur.



Après la Journée mondiale de la jeunesse de ce dimanche des Rameaux, le pape a rencontré ce matin quelque 3500 jeunes universitaires de 32 pays du monde et engagés dans la spiritualité de l’Opus Dei. Ils étaient accompagnés du Prélat de l’Opus Dei, Mgr Javier Echevarria. Ils sont à Rome comme chaque année pour y passer la Semaine Sainte.

Le pape a évoqué le thème de l’amitié, et sa signification profonde pour un jeune chrétien, dans un climat de fête, et affectueux : les jeunes ont anticipé de quelques jours leurs vœux de bon anniversaire au pape Ratzinger né le 16 avril 1927.

A son tour, le pape leur rappelait que c’est Jésus qui « oriente » leurs « pas », et leurs amitiés, dans les va-et-vient de la vie quotidienne.

« N’oubliez jamais, recommandait le pape, que de la rencontre et de l’amitié de Jésus dépend votre bonheur ».

« Pour vous, je le sais bien, soulignait Benoît XVI, l’amitié et les contacts avec les autres, spécialement avec les jeunes de votre âge, représentent une partie importante de votre vie quotidienne ».

Il les invitait à faire de Jésus leur « ami » le plus cher, en disant : « Il est nécessaire que vous considériez Jésus comme l’un de vos amis les plus chers, et même le premier. Vous verrez alors comment l’amitié avec lui vous conduira à vous ouvrir aux autres, que vous considérerez comme des frères ».

Revenant au thème de l’amitié à la fin de son discours, le pape a également fait observer que « Tout chrétien est invité à être l’ami de Dieu, avec sa grâce, et à attirer à lui ses propres amis ».

L’amour apostolique, disait Benoît XVI, « devient de cette façon une passion authentique qui s’exprime dans la communication aux autres du bonheur que l’on a trouvé en Jésus ».

Pour être des « apôtres de l’amitié », ajoutait le pape, en citant le fondateur de l’Opus Dei, saint Josemaria Escrivá de Balaguer, il faut cultiver l’amitié avec Jésus et être assidus dans la pratique des Sacrements.

Pour ce qui est du thème du rassemblement, la culture et la communication sociale, le pape recommandait : « Nous devons hélas constater qu’à notre époque les technologies et les mass media ne favorisent pas toujours les relations personnelles, le dialogue sincère, l’amitié entre les personnes : ils n’aident pas toujours à cultiver l’intériorité de la relation avec Dieu ».

Après le discours, le pape a voulu serrer la main à de nombreux jeunes. Il s’est également arrêté à parler quelques instants au président émérite de la République italienne, Francesco Cossiga.

Les jeunes universitaires et diplômés de l’UNIV se retrouvent chaque année pour un congrès à Rome et ils participent aux fêtes pascales auprès du pape.