Pérou : préserver l'identité catholique de l'université pontificale

Adapter les statuts d'ici Pâques

| 1350 clics

ROME, mardi 21 février 2012 (ZENIT.org) – Préserver l’identité catholique de l’université pontificale  c’est le vrai enjeu d’un long dialogue entre l’Université pontificale catholique du Pérou (PUCP), de Lima, et les autorités romaines.

Ses statuts devront être « régularisés », selon les dispositions de la constitution apostolique de Jean-Paul II sur les universités catholiques «  Corde Ecclesiae », « pour le bien de l’université elle-même et de l’Eglise du Pérou », indique un communiqué de la salle de presse du Saint-Siège.

En effet, le cardinal secrétaire d’Etat Tarcisio Bertone, a reçu, ce mardi matin, 21 février, au Vatican, le recteur de l’université, M. Marcial Rubio Correa.

Le cardinal Bertone a rendu hommage à « l’engagement assidu et généreux » des membres de l’université pour la formation des étudiants et il a salué la « vaste gamme » des disciplines enseignées.

Il a aussi communiqué au recteur les « conclusions »  auxquelles le Saint-Siège est arrivé « après un dialogue intense et de nombreuses rencontres », « pendant de nombreuses années » entre le grand chancelier actuel, ses prédécesseurs et l’université et au cours de la « visite apostolique » du cardinal Peter Erdö, archevêque d’Esztergom-Budapest, du 5 au 11 décembre 2011.


Le Saint-Siège a donc demandé au recteur Rubio Correa que les statuts de la PUCP soient « régularisés au plus vite » de façon à « sauvegarder l’identité catholique de l’université ».

Il demande la présentation pour approbation, avant Pâques, et donc le 8 avril, des statuts avec les amendements demandés le 16 juillet 2011.

Le cardinal Bertone a souhaité que la communauté académique « accueille »ces modifications de façon à ce que la PUCP « puisse réaliser toujours davantage sa mission d’offrir aux nouvelles générations une formation solide, enracinée dans la fidélité au magistère de l’Eglise, comme garantie de la grande contribution que l’université est appelée à offrir au pays ».

Le cardinal Erdö, archevêque d'Esztergom-Budapest, s’est en effet rendu au Pérou comme visiteur apostolique, en décembre 2011, pour chercher une solution au désaccord entre l’université et l’archevêché de Lima.

L’archevêque, le cardinal Juan Luis Cipriani, et d’autres autorités ecclésiastiques, demandaient à l’université de se conformer aux normes en vigueur. La Congrégation pour l’éducation catholique, responsable, à Rome, des universités catholiques, a conclu que les statuts de l’université devaient évoluer pour s’adapter à la constitution Ex Corde Ecclesiae.

Le recteur et quelques professeurs se sont déclarés opposés à la modification des statuts, qui prévoyait notamment la nomination du recteur par le chancelier de l’Université -l’archevêque de Lima -, sur présentation de trois candidats par l’université. Et, le 23 septembre 2011, l’assemblée de l’Université a refusé d’adapter ses statuts.

Pour débloquer la situation, le cardinal Erdö avait reçu la mission de se rendre à Lima. Il a ensuite transmis au Saint-Siège un rapport dont le contenu a donc été communiqué ce matin au recteur.

Anita Bourdin