Philippines : canonisation d'un enfant du pays

Un modèle d'audace pour la nouvelle évangélisation

| 1177 clics

Traduction d’Hélène Ginabat

ROME, mardi 4 septembre 2012 (ZENIT.org) – Le 21 octobre 2012, Benoît XVI canonisera le bienheureux Pedro Calungsod qui a donné sa vie pour sa foi, le 2 avril 1672, à Guam, où il était en mission. Il avait 17 ans.

Né en 1654, Calungsod était un catéchiste laïc philippin. Le bienheureux Jean-Paul II l’a béatifié le 5 mars 2000.

Calungsod sera canonisé avec six autres bienheureux, parmi lesquels Kateri Tekakwitha, première sainte native d’Amérique.La célébration aura lieu pendant le synode des évêques sur la nouvelle évangélisation et juste après l’ouverture, le 11 octobre, de l’Année de la foi.

Pour Mgr Dennis Villarojo, évêque philippin, Pedro Calungsod est un exemple pour la nouvelle évangélisation : il vivait « à une époque très différente de la nôtre », reconnaît-il. « Pourtant, les valeurs qu’il a incarnées ne sont pas différentes de celles que nous devons mettre en œuvre dans la nouvelle évangélisation ».

Il souligne en particulier « l’audace dont il a fait preuve en quittant son foyer pour accompagner les missionnaires et annoncer l’évangile dans un environnement potentiellement hostile », qui est « une invitation à avoir le courage de rendre témoignage au Christ dans nos conditions de vie actuelles », estime-t-il.

L’archevêque de Cebu a lancé en juillet 2012 un temps de préparation, les « 100 jours de grâce », en vue de la canonisation, à Fuente Osmeña, dans la ville de Cebu.

Une lettre pastorale, publiée au début de cette année par les évêques des Philippines, rappelait également le 500èmeanniversaire de l’arrivée du christianisme dans le pays (16 mars 2012).

L’Eglise des Philippines lancera  un programme spirituel sur neuf années, qui débutera le jour de la canonisation de Calungsod et durera jusqu’en mars 2021.

D’après les informations publiées par la Conférence des évêques des Philippines, le miracle qui a permis la canonisation de Calungsod et qui a été approuvé par le Vatican l’année dernière concerne une femme qui a failli mourir par manque d’oxygène.

Mgr Ildebrando Leyson, l’avocat principal de la cause, a déclaré que le miracle s’était produit en 2003. La femme était dans le coma à cause d’une encéphalopathie hypoxique-ischémique, maladie mortelle provoquant un manque d’oxygénation du cerveau.

« Le docteur, qui savait que sa patiente pouvait mourir à tout instant, a prié Pedro Calungsod de sauver la vie de cette femme », explique Mgr Leyson. Quatre heures plus tard, la femme a repris conscience.