Philippines : Journée de prière pour éviter une loi sur la « santé reproductive »

Projet de financement public de la contraception et de l’avortement

| 1363 clics

ROME, Vendredi 6 mai 2011 (ZENIT.org) - Aux Philippines, l'Eglise catholique organise une « Journée nationale de prière » pour dissuader les parlementaires de voter la loi sur la « santé reproductive », rapporte aujourd'hui « Eglises d'Asie », l'agence des Misisons étrangères de paris, dans cetet dépêche.

La loi sur « la santé reproductive » au sujet de laquelle l'Eglise catholique ne cesse d'affirmer son opposition depuis des années, est en passe d'être votée par le Congrès philippin, avec le soutien actif du président Benigno Aquino III. Ce vendredi 6 mai, dans une dernière tentative pour « éclairer » le chef de l'Etat et les partisans de la loi controversée, les évêques ont annoncé aux médias que, le 9 mai prochain, serait observée une « Journée nationale de prière ». C'est en effet ce lundi 9 mai que s'ouvrent les sessions de la Chambre des représentants et du Sénat, qui devront examiner et voter le projet de loi.

La loi sur la santé reproductive, dont l'intitulé a été récemment modifié pour devenir « Responsible Parenthood, Reproductive Health and Population and Development Act », est combattue par l'Eglise depuis des années, pour son projet de financement public obligatoire des moyens de contraception (y compris abortifs, bien que l'avortement soit, selon la Constitution, interdit aux Philippines) et d'introduction de l'éducation sexuelle dans les écoles.

Depuis l'élection d'Aquino III il y a un an, le vieux débat s'est transformé en véritable affrontement, qui a culminé en octobre dernier, suite à une déclaration de Mgr Nereo Odchimar, président de la Conférence des évêques catholiques sur Radio Veritas menaçant d'excommunication le président Noynoy Aquino s'il persistait à faire voter le projet de loi sur la santé reproductive (1). L'orage médiatique apaisé, des pourparlers suivis d'une « reprise du dialogue » entre le gouvernement et les évêques catholiques avaient momentanément fait disparaître la controverse des Une des journaux philippins.

Mais la campagne contre le projet de loi a été relancée en février dernier (2), avant de prendre une plus grande ampleur début mai, devant l'imminence de la nouvelle présentation de la Reproductive Health (RH) Bill au Parlement. Rappelant à l'occasion de la béatification de Jean Paul II, le 1er mai 2011, le combat du pape « pour une culture de vie », l'épiscopat philippin a opposé à « la culture de mort » le choix de la vie et de la régulation des naissances par des moyens naturels.

Ce matin, Mgr Ramon Arguelles, archevêque de Lipa, a appelé sur les ondes de Radio Veritas tous les Philippins à participer à la Journée de prière du 9 mai et à « offrir la prière du Rosaire pour les membres du Congrès, les sénateurs et le président Benigno Aquino, afin qu'ils soient éclairés et choisissent la vie ».

De son côté, Mgr Jose Colin Bagaforo, évêque auxiliaire de Cotabato, a expliqué que, selon lui, il était plus que temps que la population manifeste publiquement son opposition à la loi sur la santé reproductive. Cet événement, qui rassemblera aussi bien des associations que des écoles ou encore des communautés religieuses, démontrera que « toutes les classes de la société sont contre ce projet de loi », a-t-il affirmé. Un espoir partagé par les évêques catholiques de l'archipel qui observeront dans chacun de leur diocèse la Journée de prière nationale et ont déjà donné différentes consignes à leurs fidèles, comme coller des affiches et des autocollants, distribuer des tracts, porter des tee-shirts ou des vêtements bleus ou blancs...

Sous le titre évocateur des « combattants de la prière », le Daily Inquirer publie, ce 6 mai 2011, les photos de la messe célébrée aujourd'hui en la cathédrale de Manille par le cardinal Gaudencio Rosales, cérémonie à laquelle a assisté une foule de parlementaires, de religieux, de membres d'associations diverses et d'étudiants. Cette messe était célébrée dans le cadre d'une grande « neuvaine pour la vie » lancée par l'archidiocèse de Manille et qui s'achèvera le 9 mai, pour la Journée nationale de prière (3).

Ironie des dates, il y a tout juste un an, Mgr Odchimar, président de la Conférence épiscopale des Philippines, annonçait une neuvaine de prière pour les Philippines et l'élection présidentielle... du 1er au 9 mai 2010.

(1)           Voir EDA 537, 539

(2)           Voir EDA 545

(3)           Ucanews, 6 mai 2011 ; Daily Inquirer, 6 mai 2011 ; Fides, 3 mai 2011.

© Les dépêches d'Eglises d'Asie peuvent être reproduites, intégralement comme partiellement, à la seule condition de citer la source.