Philippines: l'ambassade à Rome au secours des victimes du typhon

Retrouver les membres des familles

Rome, (Zenit.org) Junno Arocho Esteves | 487 clics

Aux Philippines, les efforts de secours se poursuivent alors que le nombre des morts victimes du typhon qui a frappé le pays ne cesse d’augmenter. Un flot ininterrompu de dons et de messages de solidarité arrive de différents pays et organisations.

Mardi 12 novembre, le pape François a adressé un don de 150.000 dollars, comme première contribution, aux Églises locales des Philippines qui participent aux efforts humanitaires, en particulier sur les îles de Leyte et Sumar, qui ont été durement frappées par la catastrophe. Le gouvernement italien a aussi offert une contribution financière et matérielle.

L’ambassade des Philippines à Rome aide quelque 180.000 Philippins résidant en Italie qui essaient de joindre leurs proches et leurs amis touchés par la tragédie. Les diplomates basés à Rome et les ambassadeurs d’un certain nombre de pays se sont succédé pour signer le livre de condoléances ouvert dans l’ambassade et pour proposer leur aide au pays.

À Rome, des Églises locales et des organisations ont lancé des cérémonies de prière et des collectes de dons pour soutenir les secours. Mardi, la Communauté Sant’Egidio a organisé une célébration avec Mgr Vincenzo Paglia, président du Conseil pontifical pour la famille et en présence de représentants de l’ambassade des Philippines, dans la basilique Sainte-Marie-au-Transtévère, au cœur de Rome.

Mme Leila Lora-Santos, consul général des Philippines à Rome et présente à la cérémonie, a en dit davantage aux lecteurs de Zenit.

Zenit – Quelle est la situation actuelle dans les zones touchées par le typhon Haiyan ?

Mme Leila Lora-Santos – Lentement, toutes les opérations de secours arrivent au goutte à goutte. Comme vous le savez, la phase initiale a été difficile à cause des pannes de réseaux, les lignes de communication étaient coupées et nous ne savions pas exactement quelle était l’étendue [des dégâts].[Ou plutôt] ce n’est pas que nous n’en connaissions pas toute l’étendue, mais maintenant au moins c’est plus clair. Le nombre de morts augmente. Actuellement, on parle de 1.800, mais nous ne savons pas combien de personnes manquent à l’appel. Et ce nombre-là augmente.

Que fait l’ambassade de Rome pour mobiliser les secours ?

Pour commencer, nous aidons ceux qui ne trouvent pas leurs familles ou qui ont des difficultés à les contacter. Il y a environ 180.000 Philippins résidant à Rome, dont un grand nombre sont originaires de Leyte, la zone qui a été affectée, et qui ne parviennent pas à joindre leurs familles. Ils viennent donc à l’ambassade en nous donnant des informations sur celles-ci et nous essayons de les aider. C’est la principale préoccupation des Philippins qui vivent ici.

Mais bien sûr, pour les dons en espèces, nous ne pouvons pas recevoir d’argent ici, à l’ambassade ; c’est pourquoi nous avons publié les coordonnées bancaires de deux agences gouvernementales et de la Croix rouge, pour les dons en espèces.

En ce qui concerne les dons de matériel, nous avons identifié les besoins urgents des Philippins qui sont rentrés chez eux et nous en avons informé les personnes ici. Mais à l’heure actuelle, l’ambassade n’a pas l’autorisation de recevoir de dons, nous les adressons donc directement à notre bureau à Manille. Mais nous essayons d’obtenir l’autorisation de recevoir des dons parce que nous avons eu de nombreuses demandes à ce sujet.

Actuellement, il y a les premières nécessités des personnes touchées par le typhon : nourriture (de préférence des produits prêts à la consommation), eau, purificateurs d’eau, conteneurs, tentes (parce que beaucoup de maisons ont été rasées), couvertures, oreillers, serviettes, etc. trousses d’hygiène, appareils et ustensiles de cuisine, groupes électrogènes.

Par conséquent, si l’ambassade obtient l’autorisation de recevoir des dons matériels, nous recevrons uniquement ce type d’articles, mais nous ne pourrons pas accepter de jouets ou de vêtements usagés, nous ne pourrons accepter que des produits de première nécessité.

Ce mardi matin, nous avons eu une réunion avec toutes les entreprises philippines de fret aérien présentes à Rome. Nous avons de la chance car nous avons beaucoup de Philippins ici, à Rome. Nous leur avons demandé de se mettre en contact avec leur réseau, toutes les compagnies aériennes, pour qu’ils nous donnent de l’espace de fret aérien pour envoyer ces dons, gratuitement. De cette façon, lorsque l’ambassade recevra des dons, nous pourrons les mettre dans l’espace de fret de ces compagnies. Et nous espérons avoir d’ici demain des réponses des compagnies. Il y a un autre moyen qui est le transport maritime, mais cela prendrait deux mois et n’arriverait pas dans les temps. Le point d’accueil de ces dons matériels serait l’ambassade, dès que nous aurons l’autorisation.

Le pape François vient de faire un don initial de 150.000 dollars pour les secours...

Nous avons exprimé au pape notre gratitude pour ce don, ainsi qu’au gouvernement italien qui a offert un million d’euro aux Philippines. Cela a été confirmé par le Ministère des affaires étrangères et nous avons exprimé notre gratitude pour ce geste. Ce don était à la fois matériel et en espèces, à travers la Croix rouge. Nous sommes très reconnaissants pour tous les dons qui nous ont été faits.

Beaucoup de lecteurs de Zenit sont des Philippines. Que peuvent faire ceux qui vivent à l’étranger pour aider les plus démunis en ce moment ?

Et bien, nous préférons les dons en espèces ; vous pouvez trouver nos coordonnées bancaires. Il y a aussi des annonces sur la RAI (la télévision nationale italienne) qui sont faites en coopération avec le Programme alimentaire mondial (PAM) et l’UNICEF et on peut aussi passer par là ou par les nombreuses associations ecclésiales des Philippines qui gèrent des dons matériels, ou bien dès que nous aurons reçu l’autorisation de Manille.

Malheureusement, nous ne pouvons pas accepter les jouets. Il y a eu des personnes très généreuses qui ont voulu nous donner des jouets et des vêtements usagés, mais nous ne pouvons pas les accepter parce que nous nous concentrons sur les articles de première nécessité uniquement. Mais on peut donner des jouets ou des vêtements usagés à travers d’autres réseaux.

Pour le réseau Caritas:

http://www.secours-catholique.org/actualite/philippines-caritas-sur-les-lieux-de-la-catastrophe,12384.html