Philippines : le card. Tagle déplore l'adoption d'une loi "contre la vie"

La loi sur "la santé reproductive"

| 901 clics

Anne Kurian

ROME, jeudi 13 décembre 2012 (Zenit.org) – Le cardinal Luis Antonio Tagle, archevêque de Manille, regrette le passage en deuxième lecture du projet de loi controversé sur la santé reproductive (RH), qu’il juge « un événement regrettable et tragique pour le pays » dans un communiqué publié par l'archidiocèse de Manille (RCAM).

La Chambre des représentants des Philippines a en effet franchi une nouvelle étape vers la légalisation du projet de loi HR – déposé au Congrès en 1987 –  en l’approuvant en deuxième lecture avec 113 voix contre 104, hier soir, 12 décembre 2012.

La Conférence des évêques catholiques des Philippines (CBCP), opposée au projet de loi, rappelle qu'il s'agit « d'une mesure contre la vie, car il favorise l'utilisation de contraceptifs artificiels en tant que méthode de planification familiale ».

Néanmoins, le cardinal Tagle souligne que ce vote n’est pas « une défaite de la vérité » car « la vérité prévaudra, en particulier la vérité sur la vie humaine, du mariage et de la famille».

« Nous allons travailler plus dur pour promouvoir la sainteté de la vie humaine et de la personne humaine, l'éducation intégrale des jeunes, l'accès des pauvres aux services sociaux et médicaux, la conservation de la véritable signification du mariage et l'intendance de la création, » assure-t-il également.