Philippines : Le pape encourage le dialogue avec les autres religions

Visite ad limina des évêques philippins

| 1246 clics

ROME, Jeudi 3 mars 2011 (ZENIT.org) - Faire du bien aux chrétiens mais aussi aux non-chrétiens : le pape Benoît XVI encourage ainsi les évêques philippins au dialogue avec les autres religions, « pour le progrès du bien de l'humanité ».

Dans ce nouveau message à l'Eglise des Philippines (cf. Zenit des 29 novembre 2010 et 18 février 2011, pour les autres messages), Benoît XVI a insisté sur la formation des prêtres et la formation catéchétique des laïcs, et sur l'importance de la défense de la famille.

A propos du dialogue interreligieux, le pape a déclaré : « Alors que l'Eglise proclame sans incertitudes que le Christ est le Chemin, la Vérité, et la Vie, en même temps, elle respecte tout ce qu'il y a de bon dans les autres religions ».

Citant la Déclaration conciliaire « Nostra Aetate » sur les relations de l'Eglise avec les autres confessions religieuses, le pape a affirmé que l'Eglise « est appelée à dialoguer avec prudence et avec charité avec les fidèles des autres religions, chaque fois que c'est possible ».

«En agissant ainsi, a continué le pape, « l'Eglise travaille pour la compréhension mutuelle et au progrès du bien de l'humanité ».

C'est pourquoi il exhorte les évêques philippins à continuer de promouvoir la voie d'une paix authentique et durable, avec la conviction que toute personne - indépendamment de son credo - est créée à l'image de Dieu ».

Pour ce qui est de la formation des laïcs, le pape a mentionné la « piété personnelle » des catholiques des Philippines, et il a encouragé les évêques à la « nourrir » et à la « soutenir » grâce à la compréhension des enseignements de l'Eglise en matière de foi et de morale ».

C'est pourquoi le pape recommande une attention particulière pour les familles, surtout pour les parents, premiers éducateurs de la foi de leurs enfants : « Un travail qui est déjà évident dans votre soutien aux familles face aux influences qui voudraient limiter ou détruire ses droits et son intégrité », a-t-il souligné.

Pour ce qui est de la formation des prêtres, le pape y voit l'un des devoirs les plus importants des évêques. Dans de nombreux diocèses par exemple, a signalé le pape, les prêtres sont accompagnés dans la phase du passage du séminaire à la paroisse. Le pape leur a en outre recommandé la sollicitude pour les prêtres plus âgés pour les aider sur le chemin d'une vie sacerdotale plus mûre.

« En accord avec les promesses solennelles de leur ordination, rappelez à vos prêtres leur engagement au célibat, à l'obéissance et à une plus grande attention au service pastoral », a recommandé Benoît XVI qui a ajouté qu'en vivant ces promesses, les prêtres « deviendront vraiment des pères spirituels avec une maturité personnelle et psychologique qui grandira pour refléter la paternité de Dieu ».

Anita S. Bourdin