Philippines : Le pape proche des victimes de la tempête

Urgence pour 400 000 personnes

| 952 clics

ROME, dimanche 18 décembre 2011 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI a exprimé sa proximité pour les populations des Philippines touchées par la tempête tropicale Washi, qui a balayé le sud du pays depuis vendredi soir, 16 décembre.

La tempête Washi a fait environ 700 morts, plus de 800 disparus et 100 000 personnes évacuées, selon les derniers chiffres de la Croix Rouge. Cependant le bilan s’alourdit d’heure en heure.

Après l’angélus de ce matin dimanche, place Saint-Pierre, Benoît XVI a tenu à assurer de sa « proximité » les populations atteintes par la catastrophe.

« Je prie pour les victimes » a assuré le pape, « en grande partie des enfants » nommant en particulier « les sans-abri » et les « nombreux disparus ».

La tempête a frappé de nuit, et a surpris la population pendant leur sommeil, avec des pluies torrentielles accompagnées de vents allant jusqu’à 90 kilomètres/heure. Le port Cagayan de Oro sur l’île de Mindanao, une des régions les plus pauvres du pays, été le plus durement atteint. Iligan, autre ville portuaire, a également été très touchée.

Vingt mille soldats sont mobilisés pour les opérations de secours. Selon Richard Gordon, président de la Croix Rouge locale, cité par Radio Vatican, 400 000 personnes ont besoin de secours dans les Philippines centrales et méridionales.

Les Philippines sont victimes chaque année de tempêtes tropicales mais l’île de Mindanao est habituellement peu touchée. Selon les autorités locales, cela explique pourquoi les habitants ont sous-évalué le typhon Washi.

Anne Kurian