Plaidoyer du pape François pour 4000 emplois italiens

"Je vous en prie, ouvrez les yeux et ne restez pas les bras croisés"

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 590 clics

Le pape François demande aux responsables des acieries italiennes Lucchini, de Piombino, sur le littoral toscan, de tout faire pour "raviver l'espérance": l'appel du pape, à l'audience générale de ce 23 avril, place Saint-Pierre a entraîné à plusiuers reprises un tonnerre d'applaudissements. Le travail de 4000 personnes est en jeu, emplois directs et emplois induits.

"Hier, a confié le pape, j'ai reçu un appel vidéo qui m'a vraiment bouleversé, des ouvriers de Lucchini à Piombino, envoyé avant la fermeture des hauts-fournaux. Cela m'a attristé. Chers ouvriers, chers frères, une profonde tristesse était inscrite sur vos visages, et la préoccupation des pères de familles qui demandent seulement le droit de travailler pour vivre dignement et pour pouvoir protéger, nourrir et éduquer leurs enfants. Soyez sûrs de ma proximité et de ma prière; ne vous découragez pas: le pape est à vos côtés et il prie pour vous afin que lorsque les espérances humaines s'éteignent l'espérance divine demeure toujours allumée, elle qui ne déçoit pas. Chers ouvriers, chers frères, je vous embrasse fraternellement".

Puis le pape s'est adressé aux décideurs: "A tous les responsables, je demande de faire tous leurs efforts de créativité et de générosité pour rallumer l'espérance dans les coeurs de nos frères et dans le coeur de toutes les personnes au chômage à cause du gaspillage et de la crise économique. Je vous en prie, ouvrez les yeux et ne restez pas les bras croisés!"

Le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a annoncé, en fin de matinée, un accord "sur l'avenir de Piombino avec les ministres et le président de la Région Toscane".

La Région affirme que tous les investissements possibles ont été faits et renvoie au gouvernement.