Plus de deux millions de dollars pour les paysans d’Amérique latine

Une fondation papale finance 200 projets de développement

| 1336 clics

ROME, Lundi 28 juillet 2008 (ZENIT.org) - La fondation « Populorum progressio », qui a son siège dans la Cité du Vatican, a approuvé cette année 200 projets pour une valeur de 2.108.300 dollars pour venir en aide aux communautés de paysans d'Amérique latine, en particulier les populations indigènes, métisses et afro-américaines.

Un communiqué publié ce lundi par la salle de presse du Saint-Siège précise que ces projets ont été analysés et approuvés lors de la réunion annuelle du conseil d'administration qui s'est déroulée du 9 au 11 juillet à Guadalajara, au Mexique.

Au cours de la réunion, 230 projets présentés au cours de l'année 2008 par des missionnaires et des groupes qui travaillent en Amérique latine et dans les Caraïbes, pour une valeur d'environ 2.687.000 US dollars, ont été examinés. Le Brésil a présenté 39 projets, la Colombie 35, le Pérou 27 et l'Equateur 18.

Le communiqué souligne que « depuis le 13 février 1992, date à laquelle le Saint-Père Jean-Paul II a institué la fondation, jusqu'à l'an dernier », « plus de 24 millions de dollars US ont été distribués à travers plus de 2.200 projets ».

Les projets sont d'abord préparés par les communautés ecclésiales et les groupes pastoraux des diocèses puis approuvés par les évêques de ces diocèses et enfin examinés par le Conseil d'administration de la fondation.

Ils visent à favoriser le développement intégral des populations et concernent les secteurs suivants : 29,9% des projets concernent la production agro-pastorale et les micro-entreprises ; 33,2%, l'infrastructure communautaire : eau potable, clôtures, sanitaires et salles communautaires ; 19,46% la construction d'écoles, de logements, de dispensaires ; 12,3%, l'éducation : formation professionnelle, communication, matériel, publications ; enfin, 5,14% concernent des projets destinés à la santé : matériel médical et formation du personnel.

« La fondation souhaite être un signe et un geste de la charité du Saint-Père envers les populations abandonnées qui ont le plus besoin de protection comme les paysans, les indigènes et les afro-américains d'Amérique latine et des Caraïbes », souligne le communiqué.

La « Populorum progressio » a son siège au Conseil pontifical cor unum. Son représentant légal est le cardinal Paul Josef Cordes, président de Cor unum. Le Conseil d'administration est composé de sept membres, dont six évêques de divers pays latino-américains et un membre qui représente le Conseil pontifical cor unum.

Le président du Conseil d'administration a été élu pour trois ans ainsi que le vice-président. Le président est le cardinal Juan Sandoval Íñiguez, archevêque de Guadalajara au Mexique et le vice-président Mgr Edmundo Luis Abastoflor Montero, archevêque de La Paz (Bolivie). Pour tout renseignement cf. site du Vatican