Pologne : la catéchèse dans les écoles, une occasion à ne pas « manquer »

Selon l'archevêque de Varsovie, le cardinal Nycz

| 1132 clics

Océane Le Gall

ROME, jeudi 18 octobre 2012 (ZENIT.org) –  En Pologne, à la différence de beaucoup de pays européens, l’enseignement de la religion a sa place à l’école, et la catéchèse y fait son chemin, mais elle n’est pas utilisée pleinement, et risque de devenir une « occasion manquée », a souligné l’archevêque de Varsovie.

Le cardinal Kazimierz Nycz, Ordinaire pour les fidèles de rite oriental, était l’un des intervenants à la 13ème congrégation générale du synode, mardi 16 octobre, au matin.

Devant les problèmes exposés durant la première semaine des discussions synodales, il est clair aux yeux du cardinal Nycz, que les problèmes urgents posés à l’Eglise aujourd’hui à travers le monde sont les mêmes (sécularisme, relativisme, subjectivisme, privatisation de la religion). Mais ce qui change ce sont les destinataires, et les « occasions » pour tenter d’y remédier.

Ainsi, en Pologne, le problème de « l’initiation à la foi, à la prière, aux sacrements, à la communauté », soulevé au fil des interventions, pourrait être surmonté en exploitant au mieux les opportunités qui s’offrent aux paroisses et aux écoles sur tout le territoire,  en y renforçant la catéchèse.

Comme l’a rappelé le cardinal Erdö, dit-il, dans les écoles polonaises, «  nous mettons en avant non seulement l’enseignement de la religion, mais nous essayons en plus d’y introduire la catéchèse ». Ainsi, dans la plupart des régions polonaises, 90 % des élèves participent au catéchisme.

Mais cela crée une « disproportion » entre les participants au catéchisme et les participants à la vie sacramentelle de l’Église qui, selon lui, est « pour la nouvelle évangélisation un grand défi » et « pour la catéchèse à l’école une grande opportunité et responsabilité », tant pour les jeunes que pour les adultes.

Il faut donc que la catéchèse à l’école soit « pleinement utilisée », qu’il y ait auprès des catéchistes et des animateurs des groupes paroissiaux  une vraie « formation à l’évangélisation ».

L’archevêque de Varsovie compte beaucoup sur l’Année de la foi, pour donner un nouveau souffle à tout cela, et accueille avec satisfaction la création récente de nombreuses « écoles de Nouvelle évangélisation » dans les diocèses et dans les académies ecclésiales et catholiques du pays.