Pologne : Une ‘fenêtre de la vie’ pour accueillir les enfants abandonnés

Initiative soutenue par la Caritas Pologne

| 2175 clics

ROME, Jeudi 12 février 2009 (ZENIT.org) - A Cracovie, Varsovie et Czestochowa, des mamans qui ne peuvent pas ou ne veulent pas garder leur enfant, ont aujourd'hui la possibilité de le déposer de manière anonyme chez des religieuses, par une fenêtre qui s'ouvre de la rue.

L'agence Fides a fait part de l'inauguration de la troisième ‘fenêtre de la vie' ouverte en Pologne, à l'initiative de l'archevêque métropolite de Czestochowa, Mgr Stanislaw Nowak, de la Caritas de l'archidiocèse et des religieuses de la Congrégation des ‘Servantes de l'Immaculée Conception de la Mère de Dieu'.

La ‘fenêtre de la vie' s'ouvre de la rue sur une sorte de trappe chauffée dans laquelle on trouve un berceau avec des couvertures pour déposer l'enfant. Dès que le bébé est placé dans le berceau, un signal avertit les religieuses.

Le bébé est immédiatement pris en charge médicalement. Des examens médicaux détermineront la possibilité pour l'enfant d'être ensuite adopté.

Pour Mgr Nowak, archevêque métropolite de Czestochowa, cette ‘Fenêtre de la vie' est « un signe d'espérance pour les enfants nouveaux nés ». « C'est aussi un instrument de la bonté et de la miséricorde du Seigneur contre l'avortement », a-t-il ajouté. « En Pologne, selon des experts, l'avortement a fait près de 20 millions de victimes. La ‘Fenêtre de la vie' de Czestochowa aide donc à la défense de la vie humaine ».

Les responsables des fenêtres pour la vie lancent aussi un appel aux mères : « Toutes les mères ne peuvent pas élever leurs enfants. S'il vous plaît, laisse-les ici dans la ‘Fenêtre de la Vie'. Permettez leurs d'être adoptés. Donnez une chance à la vie et à l'amour'.