Pologne : une marche en faveur de la vie et de la dignité humaine

2.000 polonais dans les rues de Czestochowa

| 1106 clics

Don Mariusz Frukacz

Traduction d’Océane Le Gall

ROME, mardi 29 mai 2012 (ZENIT.org) – Près de 2.000 habitants de la ville de Czestochowa ont participé dimanche dernier, 27 mai, à la "Marche pour la vie et la famille" qui était organisée au centre-ville, à la lumière de la prochaine Rencontre des familles de Milan.

Cette marche était une initiative du Bureau pastoral pour les familles de l’archidiocèse de Czestochowa, du Conseil des mouvements et associations catholiques de l’archidiocèse et de la Fondation Jean-Paul II pour la vie et la famille, sous le patronage de l’archevêque métropolitain de la ville, Mgr Wacław Depo, qui a célébré une messe en la basilique cathédrale de la Sainte-Famille.

Au cours de la messe, Mgr Depo a souligné l’importance que se réalise aujourd’hui cette « unité entre Dieu et les hommes » et « entre les hommes », rappelant que « la vérité » est  le seul vecteur pour y parvenir, et que « l’Eglise reste le gardien de la vérité révélée ». 

L'archevêque a ensuite déploré que les médias « libéraux » présentent la foi et la morale chrétienne « non comme un don de Dieu, mais comme un hypermarché sélectif », qui aurait "baissé ses prix" pour se gagner des êtres humains.

« Les médias ont imposé leur religion de l’homme moderne qui n’est qu’une aventure spirituelle avec soi-même et non une union, une relation avec Dieu », a-t-il ajouté en faisant observer que l’Europe d’aujourd’hui « ne se pose aucune question sur Dieu, sur le sens de la vie familiale, reléguant tous ces sujets à un domaine marginal ». 

Convaincu que la crise du monde vient de ce manque de recherche de la vérité, l‘archevêque a rappelé que « l’Evangile n’est pas une vérité parmi d’autres ou un simple programme de vie, mais Jésus-Christ en personne » que « l’on doit trouver pour ne pas perdre son chemin ».

« Dieu est source du vrai amour et fondement de notre salut », a-t-il ajouté. Et la famille, dans ce contexte, est « la communauté indivise de la vie et de l’amour ». Ainsi, « tout programme qui entre en contraste avec le programme de Dieu, avec le plan de Dieu, va contre l’homme et contre son avenir ».

Mgr Depo a appelé les catholiques à « prier pour les parlementaires polonais, pour les journalistes et pour tous ceux qui ont une influence sur l’opinon publique », afin qu’ils confirment la vérité que « l’enfant est un être humain dès sa conception ».

Après la messe, les participants de la marche en l’honneur de la bienheureuse Vierge Marie, ainsi que les membres des mouvements pour les familles, les associations catholiques, les personnes consacrées, les familles et habitants de Czestochowa, sont allés déposer des fleurs au pied du monument du bienheureux Jean-Paul II, le "pape pèlerin".

Un appel en faveur de la vie humaine, adressé aux autorités de la ville, a été lu sur le chemin conduisant au sanctuaire national de Jasna Gora.

« La marche pour la vie et la famille est l’expression de notre soutien à la vie et à la dignité humaine depuis sa conception jusqu’a sa mort naturelle ; un vrai geste de solidarité envers chaque enfant et chaque famille », a déclaré à Zenit, Grzegorz Nienartowicz, le président du Conseil des mouvements et associations catholiques de l’archidiocèse de Czestochowa.

« Par cette marche, a-t-il confié, nous avons voulu promouvoir la Rencontre mondiale des familles avec Benoît XVI à Milan, mais aussi montrer à l’opinion publique combien il est important de promouvoir la vie et la beauté de la famille polonaise ».