Portugal : Pas de renaissance sociale sans renaissance morale

Homélie de l’évêque de Leiria-Fatima au sanctuaire de Fatima

| 1460 clics

ROME, Dimanche 17 avril 2011 (ZENIT.org) - « Nous savons qu'il n'y aura pas de vraie renaissance sociale tant qu'il n'y aura pas de renaissance spirituelle et morale de notre part à tous, et de la part de la société », a déclaré l'évêque de Leiria-Fatima, au Portugal, Mgr António Marto, en présidant le week-end dernier le pèlerinage de l'Église locale au sanctuaire de Fatima, « cœur spirituel du diocèse ».

Dans son homélie, rapporte le Bureau de communication du sanctuaire, Mgr Marto, a évoqué la situation de crise que traverse le pays en faisant un parallèle avec la liturgie de la Parole de dimanche dernier sur la résurrection de Lazare. Il a appelé à « une nouvelle culture politique » dans le pays, qui repose sur des valeurs comme «  la vérité, l'honnêteté, et la transparence ».

Cette nouvelle culture politique, a-t-il expliqué, doit être capable de « surmonter les intérêts particuliers, les jeux de pouvoir et les privilèges partisans », ainsi que « de vaincre cette obsession irrationnelle de rejeter les fautes les uns sur les autres ». « Ce n'est pas ainsi que l'on sert le bien des citoyens, notamment des plus pauvres, ni même que l'on peut instaurer un climat social de confiance », a t-il ajouté.

L'évêque a appelé les fidèles et les pèlerins à conduire « une vie personnelle et sociale plus responsable, à avoir une vie plus sobre, plus rigoureuse, à renoncer au superflu, à l'illusion de penser que tout est facile ».

« Il nous faut trouver des voies de dialogue, de collaboration et de consensus qui nous permettent de sortir de la crise d'urgence économique dans laquelle nous sommes plongés », a t-il conclu.