Pour Benoît XVI, « une prière authentique abat les murs de la haine »

A Assise, des jeunes de diverses nations et traditions religieuses

| 1204 clics

ROME, Mercredi 8 novembre 2006 (ZENIT.org) – « Une prière authentique abat les murs érigés par la haine », affirme Benoît XVI qui a salué, lors de l’audience générale de ce mercredi, un groupe des jeune de différentes nations et de traditions religieuses différentes, récemment réunis à Assise, à l’occasion du XXe anniversaire de la rencontre interreligieuse dont Jean-Paul II a eu l’initiative en 1986.



« Je remercie, disait le pape en anglais, les différents leaders religieux qui leur ont permis de prendre part à cet évènement, et le conseil pontifical pour le Dialogue interreligieux qui l’a organisé ».

La rencontre avait été annoncée par le président de ce dicastère, le cardinal Paul Poupard, lors d’une conférence de presse, ainsi que la rencontre du 27 octobre.

« Chers jeunes amis, ajoutait le pape, notre monde a besoin de la paix de façon urgente ».

Benoît XVI soulignait le pouvoir de la prière pour changer les cœurs : « La rencontre d’Assise a mis l’accent sur la puissance de la prière pour construire la paix. Une prière authentique transforme les cœurs, nous ouvre au dialogue, à la compréhension et à la réconciliation, et abat les murs érigés par la violence, la haine et la vengeance ».

« Puissiez-vous rentrer dans vos communautés religieuses respectives, leur souhaitait le pape, comme des témoins de ‘l’esprit d’Assise’, comme des messagers de cette paix qui est le don gracieux de Dieu, et comme des signes vivants d’espérance pour notre monde ».

« Eduquer les jeunes à la paix » : c’est l’objectif que se donnait cette rencontre interreligieuse organisée à Assise depuis le 4 novembre et qui a rassemblé une centaine de jeunes, la moitié étant de diverses confessions chrétiennes, l’autre moitié de différentes religions.

L’objectif de cette rencontre était de « réfléchir ensemble et d’échanger des idées pour que la jeunesse soit un instrument de pacification et d'espérance dans le monde ».

La rencontre a été organisée par les conseils pontificaux pour l’Unité des chrétiens et pour le Dialogue interreligieux, avec les Frères du couvent franciscain d’Assise, et le diocèse d’Assise.

Le cardinal Poupard a cité à ce propos la lettre de Benoît XVI en date du 2 septembre dernier, à l’évêque d’Assise, Mgr Domenico Sorrentino, à l’occasion de ce XXe anniversaire et de la rencontre organisée par la communauté de Sant’Egidio en septembre : « Nous avons plus que jamais besoin de ce dialogue, spécialement pour ce qui concerne les nouvelles générations ».

Le 27 octobre, le cardinal Poupard avait introduit la rencontre pour le XXe anniversaire en soulignant que « l’esprit d’Assise encourage le dialogue authentique et sérieux entre les religions » alors que « le relativisme et le syncrétisme doivent être considérés comme ses ennemis les plus acharnés ».

D’autre part, le cardinal Poupard avait répété que « le dialogue doit continuer aussi comme un sûr présupposé à la paix et pour éloigner le spectre des guerres de religion ».