Pour le pape, aucun charisme ne dispense de l’obéissance aux pasteurs

Benoît XVI reçoit un groupe d’évêques récemment nommés

| 2380 clics

ROME, Jeudi 15 septembre 2011 (ZENIT.org) –Aucun charisme ne dispense de l’obéissance aux pasteurs, rappelle Benoît XVI qui encourage en même temps les évêques à « accueillir les charismes ». Le pape encourage spécialement les évêques du Moyen Orient.

Le pape a en effet reçu à Castel Gandolfo les évêques, de rite latin ou oriental, récemment nommés et actuellement en congrès à Rome, accompagnés du préfet de la Congrégation des évêques, les cardinauxMarc Ouellet et Leonardo Sandri, préfet de la congrégation romaine pour les Eglises orientales.

Benoît XVI a spécialement encouragé les Eglises du Moyen Orient qui « sont dans la souffrance ».

C’est à l’évêque, a expliqué Benoît XVI, que revient la tâche de discerner l’authenticité des charismes et de leur exercice : « Il doit être clair qu’aucun charisme ne dispense de la référence et de la soumission aux pasteurs de l’Eglise ».

En même temps, le pape a invité les évêques à accueillir « les charismes que l’Esprit suscite pour l’édification de l’Eglise », en mettant leur ordination « au service du sacerdoce commun des fidèles, de leur croissance spirituelle et de leur sainteté ».

Les baptisés participent au sacerdoce du Christ par leur baptême, « pour cette raison, les évêques ont la tâche de veiller et d’agir afin que les baptisés puissent grandir dans la grâce et selon les charismes que l’Esprit Saint suscite dans leurs coeurs et dans les communautés ».

Le pape a mentionné la Journée mondiale de la Jeunesse de Madrid comme un signe de « la fécondité de la richesse des charismes dans l’Eglise » et de « l’unité de l’Eglise autour du pape » : c’est « une vitalité qui fortifie l’œuvre de l’Evangélisation et la présence de l’Eglise dans le monde ».

« Accueillez donc les charismes avec gratitude pour la sanctification de l’Eglise et la vitalité de l’apostolat », a insisté le pape.

Benoît XVI a aussi recommandé aux nouveaux évêques d’être des hommes de prière : une prière nourrie de la Parole de Dieu, de l’étude personnelle, du recueillement et du repos nécessaire, pour « conduire tous à l’unité de la foi et de l’amour ».

« Par la sainteté de votre vie et par la charité pastorale, vous serez un exemple et une aide pour les prêtres, vos premiers et indispensables collaborateurs » … « pour que dans la communion, l’Eglise rende témoignage à Jésus Christ, afin que le monde croie ».

Le pape a aussi affirmé que l’évêque « n’est pas un homme seul », leur recommandant de cultiver « la fraternité épiscopale », l’amitié entre eux et avec leurs prêtres, et d’agir « toujours en communion avec le pape » et avec leurs « confrères ».

Anita S. Bourdin