Pour le pape, la solidarité avec les chrétiens persécutés, source de communion

Paroles du pape avant l’angélus du 23 janvier

| 1733 clics

ROME, Dimanche 23 janvier 2011 (ZENIT.org) - La solidarité avec les chrétiens du Moyen Orient est un « facteur de communion » de tous les chrétiens, souligne Benoît XVI.

Le pape a évoqué le thème de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens (18-25 janvier) avant l'angélus de midi ce dimanche depuis la fenêtre de son bureau qui donne place Saint-Pierre : « Unis dans l'enseignement des apôtres, la communion fraternelle, la fraction du pain et la prière » (cf. Actes 2, 42).

Il a aussi souligné que les méditations ont été préparées cette année par des chrétiens de Jérusalem.

« Il est très significatif que ce thème ait été proposé par les Eglises et les Communautés ecclésiales de Jérusalem, réunies dans un esprit œcuménique », a souligné le pape.

Benoît XVI a une nouvelle fois évoqué les souffrances des chrétiens du Moyen Orient : « Nous savons combien d'épreuves doivent affronter nos frères et soeurs de Terre Sainte, et du Moyen Orient. Leur service est donc encore plus précieux, mis en valeur par un témoignage qui, dans certains cas, est allé jusqu'au sacrifice de la vie ».

« C'est pourquoi, alors que nous accueillons avec joie les pistes de réflexion offertes par les communautés qui vivent à Jérusalem, nous nous serrons autour d'elles et cela devient pour tous un nouveau facteur de communion », a fait observer le pape.

Anita S. Bourdin