Pour le Père Joseph Wresinski, la culture est une arme contre la misère

Par Jean Tonglet

| 1219 clics

ROME, mardi 31 janvier 2012 (ZENIT.org) – La  culture était pour le P. Joseph Wresinski « une arme fondamentale dans le combat contre  la misère et l'exclusion », explique Jean Tonglet.

Une semaine après le décès de la présidente honoraire du mouvement ADT-Quart monde, Mme Alwine de Vos van Steenwijk, le 24 janvier, le mouvement et ses amis ont rendez-vous au Latran, le 12 février, à 18 h, pour une messe en mémoire d’elle et du P. Joseph Wresinski, fondateur du mouvement, sous la présidence de Mgr Barthélémy Adoukonou, secrétaire du Conseil pontifical de la culture.

Jean Tonglet, délégué du Mouvement International ATD-Quart Monde en Italie et auprès du Saint-Siège, évoque les initiatives romaines du mouvement et la cause de béatification du P. Joseph.

Zenit - ATD-Quart Monde fera mémoire du P. Wresinski le 12 février à  Rome, au Latran, pourquoi?

Jean Tonglet - Le père Joseph Wresinski est né le 12 février 1917 et il est décédé le  14 février 1988. C'est pourquoi nous célébrons chaque année sa  mémoire le dimanche le plus proche de ces deux dates, cette année le  12 février.
Nous le faisons en la basilique de San Giovanni in Laterano depuis  qu'en 2000 une dalle en l'honneur des victimes de la misère, qui  reprend un texte du père Joseph, a été inaugurée sur le parvis de la basilique. Elle proclame que "là où des hommes sont condamnés à  vivre dans la misère, les droits de l'homme sont violés. S'unir pour  les faire respecter est un devoir sacré".

La célébration sera présidée par Mgr Barthélémy Adoukonou, secrétaire du Conseil pontifical de la culture : qu'est-ce que  le P.  Wresinski dit à nos cultures?

Le père Joseph nous a invité à partager avec les plus pauvres non pas seulement la nourriture, les surplus alimentaires, non pas  seulement les vêtements, ou l'argent, même s'ils en ont évidemment  besoin, mais à partager le meilleur de nous-mêmes: la culture, le  savoir, la beauté, l'art, la poésie, la spiritualité, etc... Cela  l'a conduit à créer dans les lieux de misère des bibliothèques de  rue, des universités populaires, des programmes culturels, etc... La  culture était pour lui une arme fondamentale dans le combat contre  la misère et l'exclusion. Et en partageant notre savoir avec les  plus pauvres, nous leur permettons par la même occasion de révéler  le leur, ce qu'ils savent par expérience de vie, ce qu'ils pensent, ce dont ils rêvent.  Nous pouvons ainsi progressivement entre dans  une relation beaucoup plus réciproque, où chacun apprend l'un de  l'autre.

On fera aussi mémoire de Mme Alwine de Vos van Steenwijk, président honoraire du Mouvement, qui s’est éteinte le 24 janvier, la semaine dernière:  quel a été son rôle?

Je vous joins le message de notre délégué général à son sujet (cf. Ci-dessous, documents, ndlr).

Quels sont les autres rendez-vous de ATD cette  année?

Le 5 mars, une délégation italienne de 7 personnes dont 5 habitant dans des quartiers très pauvres de Rome participera à une rencontre  européenne des Universités Populaires Quart Monde au Comité économique et social de l'Union européenne à Bruxelles. La  préparation de cette délégation coïncide avec le démarrage d'une  Université Populaire Quart Monde à Rome.
Le 17 octobre prochain sera célébrée la Journée mondiale du refus de  la misère, comme chaque année.

Où en est la cause de béatification du P. Wresinski?
 
La « positio » a été validée par le « relateur » et imprimée et doit être  maintenant soumise aux consulteurs de la Congrégation pour les  Saints.
Une enquête diocésaine est en cours dans le diocèse de Lyon suite à  une guérison inexplicable signalée au Postulateur, le père Marc  Leclerc sj.

Propos recueillis par Anita Bourdin