« Pour que le vêtement blanc reçu au baptême soit purifié de toute tache »

Messe pour les cardinaux et les évêques décédés dans l’année

| 2620 clics

ROME, Lundi 6 novembre 2006 (ZENIT.org) – Benoît XVI a célébré, samedi 4 novembre, la messe en faveur des cardinaux et des évêques décédés dans l’année, soulignant qu’offrir la messe c’est demander que « le vêtement blanc reçu au baptême soit purifié de toute tache ».



Les cardinaux décédés ces derniers mois sont, comme le rappelait le pape dans son homélie: Leo Scheffczyk, Pio Taofinu'u, Raúl Francisco Primatesta, Angel Suquía Goicoechea, Johannes Willebrands, Louis-Albert Vachon, Dino Monduzzi et Mario Francesco Pompedda.

« Pour que le vêtement blanc reçu au baptême soit purifié de toute tache et de tout péché, la communauté des croyants offre le sacrifice eucharistique et d'autres prières de suffrage, pour ceux que la mort a appelés à passer du temps à l'éternité. Prier pour les défunts est une noble pratique qui suppose la foi en la résurrection des morts, en accord avec l'Ecriture, et plus complètement avec l'Evangile », rappelait le pape.

De plus, le pape soulignait que chacun des évêques et des cardinaux défunts a été « appelé au sein de l'Eglise pour faire siennes les paroles de l'apôtre Paul, ‘Pour moi, la vie c'est le Christ’ et pour essayer de les mettre en pratique ».

« Cette vocation, reçue lors du baptême, a été fortifiée en eux par le sacrement de la confirmation et par les trois degrés de l'ordre sacré, et elle s'est constamment nourrie de la participation à l'Eucharistie », a ajouté le pape.

Benoît XVI soulignait tout spécialement cet « itinéraire sacramentel » par lequel leur « être dans le Christ » s'est « fortifié » et s’est « approfondi », en sorte que la mort n’est pas « une perte » - ils ont tout « perdu » « pour le Seigneur et pour l'Evangile », mais bien un « bénéfice » : « rencontrer Jésus et avec Lui la plénitude de la vie ».