Premier mots du pape François

Il demande la prière de la foule pour lui

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 1826 clics

Le premier mot du pape François depuis la loggia des bénédictions de Saint-Pierre, ce 13 mars, a été "Buona sera", "Bonsoir". Ses derniers mots avant de se retirer et que les cloches sonnent à toute volée: "Bonne nuit et bon repos". C'est le premier pape d'Amérique latine.

La première demande: de prier pour Benoît XVI. Et au coeur de son allocution spontanée: le silence, un silence chargé d'une émotion intense, qu'il a demandé pour que la foule prie pour lui avant que lui ne prie pour la foule et ne lui donne sa bénédiction. 

"Bonsoir. Vous savez que le devoir du conclave est d'élire l'evêque de Rome, ils sont allés le prendre quasi jusqu'au bout du monde. Nous voilà. Je vous remercie de votre accueil. Merci. Avant tout je voudrais faire une prière pour notre évêque émérite Benoît XVI prions ensemble pour que le Seigneur le bénisse et que la Madone le protège." 

Notre Père, Ave Maria.

"Maintenant commençons ce chemin évêque et peuple, et l'Eglise de Rome qui préside à la charité". Il a souhaité un monde de "fraternité", "d'amour", de "confiance". "Prions pour le monde entier, qu'il y ait une grande fraternité, je vous souhaite que ce chemin de l'Eglise que nous commençons aujourd'hui soit pour l'évangélisation de la Ville".

"Maintenant je voudrais vous donner la bénédiction mais avant je vous demande une faveur, que vous priiez, que vous donniez la bénédiction à votre évêque".

Le pape appelle au silence et demande sa prière à la foule: "sur moi".

Silence.  Acclamations.

Le pape annonce la bénédiction "à l'Eglise du monde entier", à toutes les "personnes de bonne volonté".

"Je vous laisse merci de l'accueil, priez pour moi". Il annonce qu'il va prier la Vierge Marie, afin qu'elle protège Rome. Ira-t-il à un sanctuaire marial? Le "Divin Amour" aux portes de Rome ? 
"Buenas": "Buona notte e buon riposo", ont été ses dernières paroles: "Bonne nuit et bon repos", avec une hésitation... l'espagnol lui est venu spontanément.

Habemus Papam. Les cloches sonnent à toute volée et de nouveau l'hymne pontifical retentit, la fanfare s'en donne elle aussi à coeur joie.

A 20 h 12, le cardinal Jean-Louis Tauran, protodiacre, avait annoncé en latin: 

"Annuntio vobis gaudium magnum;
habemus Papam:
Eminentissimum ac Reverendissimum Dominum, Dominum Georgium Marium
Sanctae Romanae Ecclesiae Cardinalem Bergoglio qui sibi nomen imposuit Franciscum."