Première visite en France de la présidente des Focolari, Maria Voce

Etapes à Lourdes, Toulouse, Lyon et Paris du 4 au 12 mai

| 1809 clics

ROME, Jeudi 13 mai 2010 (ZENIT.org) - Après une tournée de deux mois en Asie, Maria Voce, présidente du Mouvement international des Focolari, est de retour en Europe et vient d'achever sa première visite en France, avant de se rendre à Munich, en Allemagne, où elle interviendra dans le cadre de la grande manifestation des Églises allemandes de la Réforme, le Kirchentag, qui s'est ouvert mercredi.

Maria Voce, qui est la première présidente à prendre la relève de la fondatrice du mouvement, Chiara Lubich, est restée en France du 4 au 12 mai, accompagnée du coprésident, Giancarlo Faletti et de quelques collaborateurs, faisant étape à Lourdes, Toulouse, Lyon et Paris.

« Nous avons voulu commencer ce voyage en France par Lourdes, et il ne pouvait pas en être autrement », a t-elle déclaré, rappelant sur place qu'elle était venue elle-même à Lourdes dans les années 50 et qu'elle avait alors demander à Marie de lui indiquer sa vocation.

Elle a voulu maintenant remercier Marie et lui confier le mouvement qui porte aussi son nom, « œuvre de Marie », rappelant à ses membres que Marie est « le siège de la sagesse » et qu'elle invite à « regarder tous ces miracles qui surviennent autour de nous, non seulement les guérisons physiques, mais tous ces retours vers Dieu, toutes ces petites conversions dans nos vies ».

A Toulouse, deuxième étape de son tour de France, Maria Voce, a pu rencontrer une centaine de membres du sud-ouest de la France. Deux heures de rencontre et d'échanges durant lesquelles les communautés locales ont présenté leur vie évangélique et échangé leurs témoignages.

Le voyage s'est poursuivi à Saint Pierre de Chartreuse, où se trouve un centre de formation et de rencontres du mouvement, puis à Lyon où Maria Voce, souligne un communiqué du bureau de presse des Focolari, a eu une rencontre « de communion profonde » avec l'archevêque de la ville, le cardinal Barbarin, évoquant avec lui « les questionnements actuels de l'Eglise, la dimension œcuménique du mouvement des Focolari et la prochaine béatification de Chiara Luce, modèle de sainteté pour beaucoup de jeunes ».

Décédée en 1990 d'un cancer des os qu'elle a vécu de façon héroïque, Chiara Luce, sera la première du Mouvement des Focolari à être béatifiée, le 26 septembre 2010 en la Basilique St Paul-hors-les-murs (Rome), au cours d'une cérémonie présidée par le cardinal Bertone, secrétaire d'État du Saint-Siège.

A chaque « foyer » Maria Voce a rappelé l'essentiel : « Partager tout ce que l'on fait pourrait devenir facilement un catalogue ennuyeux de bonnes actions. L'essentiel est de partager ce que l'on vit intérieurement, de vivre cette communion, cet amour réciproque qui permet ensuite à chacun de discerner avec l'Esprit Saint ce qu'il doit faire ou non, et comment ».

La présidente du Mouvement et ses proches collaborateurs sont partis ensuite pour Paris, dernière étape de leur visite en France, accueillis par de très nombreux membres de l'Ile de France mais aussi de jeunes Strasbourgeois et des Nantais, dans « un immense climat de fête », commente le service de presse du mouvement.

Ils y ont rencontré notamment l'archevêque de Paris et Président de la conférence épiscopale de France, le cardinal André Vingt-Trois, et le nonce apostolique, Mgr Luigi Ventura, avant une rencontre avec des acteurs de terrain en provenance de plusieurs régions et des échanges avec quelques « foyers ».

À la fin de son voyage en France, Maria Voce a fait un bilan de la vie du mouvement, durant une conférence de presse au Centre d'Accueil de la Presse Étrangère, évoquant son rôle de première présidente succédant à la fondatrice.

« Une transition est toujours délicate dans la vie des communautés d'Église » a-t-elle reconnu avant d'insister encore une fois sur l'importance d'une « gouvernance collégiale » avec le coprésident et le conseil pour correspondre au mieux à la spiritualité du Mouvement.

Elle a rappelé que « l'action des membres des Focolari s'appuie sur « une spiritualité forte », une spiritualité dite de « communion », que le mouvement a développée et pratique depuis 60 ans » et qui a permis le développement d'une multitude d'initiatives à travers le monde, réaffirmant sa mission principale : « privilégier les relations ».

Maria Voce s'est donnée comme mission principale de « privilégier les relations ». Elle est de retour d'une tournée de deux mois en Asie (Japon, Corée, Philippines, Thaïlande). Peu avant, elle avait été reçue au Conseil œcuménique des Églises, à Genève, en Suisse, où elle a témoigné de sa volonté de continuer le travail commencé par Chiara Lubich avec cette institution.

La nouvelle présidente du Mouvement des Focolari a été élue le 7 juillet 2008 par l'Assemblée générale des Focolari, réunie pour la première fois après le départ de Chiara Lubich, survenu le 14 mars de la même année.

Isabelle Cousturié