Présentation prochaine du message de carême de Benoît XVI

Par Mgr Cordes, avec la participation de don Benzi

| 1775 clics

ROME, Jeudi 8 février 2007 (ZENIT.org) – Le message de Benoît XVI pour le carême 2007 sera présenté au Vatican mardi prochain, 13 février, par le président du conseil pontifical Cor Unum, Mgr Josef Cordes.



Mgr Cordes sera entouré de ses deux proches collaborateurs, le secrétaire de ce dicastère, Mgr Karel Kasteel, et le sous-secrétaire, le P. Giovanni Pietro Dal Toso.

Nouveauté cette année, ils seront également accompagnés du président de la fondation « Jean XXIII », le P. Oreste Benzi.

L’association « Communauté pape Jean XXIII » a été fondée en 1968 (cf. http://www.apg23.org, et Zenit du 14 mai 2006).

A la fin des années cinquante en effet, la conviction de l’importance d’être présent aux jeunes, auxquels il enseignait la religion, a conduit don Oreste Benzi, prêtre du diocèse de Rimini, à lancer une série d’activités qui favorisent une « rencontre sympathique avec le Christ » pour toucher la plupart des adolescents qui, de par leur formation, ont des rencontres décisives avec tous, sauf avec le Christ.

Ce projet comporte aussi la construction d’une maison pour des séjours alpins où des milliers de jeunes, loin de l’Église et présentant des risques de déviance, ont pu faire et font aujourd’hui encore une expérience libératrice pour choisir les valeurs chrétiennes.

Don Benzi fonda l’Association « Communauté Pape Jean XXIII » en 1968, avec un groupe de jeunes s’apprêtant à passer leurs vacances en animant les séjours montagnards, et avec quelques prêtres.

La rencontre avec des personnes qui « dans la vie ne réussiraient pas à s’en tirer toutes seules » - handicapés, marginaux, exclus, oubliés - et la disponibilité à temps plein de plusieurs jeunes conduisent à l’ouverture de la première maison familiale, en 1972.

Le 7 octobre 1998, le conseil pontifical pour les Laïcs a reconnu l’Association « Comunità Papa Giovanni XXIII » comme association internationale de fidèles de droit pontifical.

La Communauté compte plus de 1200 membres effectifs et plus de 200 membres en période de vérification de leur vocation. Elle est présente dans 18 pays répartis ainsi : Afrique (4), Amérique du Sud (5), Asie (3), Europe (6).

L’action de la Communauté dans le monde de la marginalisation a donné naissance à de nombreuses maisons familiales, où célibataires ou couples sont de façon temporaire ou définitive des pères et des mères, des frères et des sœurs de personnes porteuses de handicap, de mineurs en difficulté, d’anciens toxicomanes ou alcooliques, de personnes souffrant de problèmes psychiques.

Sont également nées au fil des années des communautés thérapeutiques pour la réinsertion des toxicomanes ; des maisons de prière ; des institutions pour les enfants des rues ; des centres pour adolescents et jeunes ; des coopératives sociales qui gèrent à la fois des activités éducatives et des entreprises intégrées dans lesquelles sont insérées des personnes désavantagées ; des centres de vacances et de partage ; des maisons pour jeunes femmes libérées de l’esclavage de la prostitution ; des maisons de fraternité et des maisons de « premier accueil ».

En outre, nombreuses sont les initiatives spécifiques à ceux qui désirent s’approcher du chemin de l’Association et le suivre ne serait-ce que pour une période limitée de leur vie : volontariat, service civil, opération Colombe (une présence non violente sur les fronts opposés des zones de guerre), action missionnaire et projets plurisectoriels pour l’auto-développement des pays pauvres.

Don Benzi est régulièrement invité par différents dicastères du Vatican étant donné cette vaste expérience auprès des plus pauvres.

Mais il est aussi connu dans les media italiens, et spécialement pour son courage pour la libération des jeunes femmes prostituées contre leur volonté et réduites en esclavage.