Prêtres et parents ont un rôle de « guides spirituels »

Un rôle décisif, rappelle Benoît XVI avant la prière de l'angélus

| 1415 clics

ROME, dimanche 15 janvier 2012 (ZENIT.org) – C’est sur le thème de la vocation que Benoît XVI a centré sa réflexion, avant la prière de l’angélus, depuis la fenêtre de son bureau, place Saint-Pierre : le pape insiste sur le rôle spirituel des parents et des prêtres.

Partant des lectures bibliques de ce deuxième dimanche du temps ordinaire, le pape commente «l’appel de Jésus aux premiers disciples » raconté dans l’Evangile, et « l’appel du prophète Samuel » de la première lecture. Deux récits, explique-t-il, qui montrent l’importance de la « figure du médiateur » qui doit « aider les personnes appelées à reconnaître la voix de Dieu et à La suivre ».

Dans le cas de Samuel, a-t-il ajouté, ce rôle est exercé par Eli, prêtre du temple de Silo. Dans le cas des disciples de Jésus, le médiateur est Jean-Baptiste.

Deux cas qui montrent donc le rôle « décisif » d’un guide spirituel sur les chemins de la foi. En particulier, a ajouté Benoît XVI, dans la réponse à une vocation spéciale de consécration, où il est question de servir Dieu et son peuple ».

La foi chrétienne suppose, déjà en soi, qu’il y ait « annonce » et « témoignage », a-t-il rappelé, et qu’il y a donc « adhésion » à la bonne Nouvelle que « Jésus de Nazareth est mort et ressuscité, qu’il est Dieu ».

Ainsi, a ajouté le pape, le sacerdoce aussi, soit « l’appel à suivre Jésus de plus près, en renonçant à former une propre famille à soi pour se consacrer à la grande famille de l’Eglise », passe normalement à travers le témoignage et la proposition d’un « frère ainé », d’habitude un prêtre.

Et cela, « sans oublier le rôle fondamental des parents » qui, a rappelé Benoît XVI, d’une foi simple et joyeuse, et avec leur amour conjugal, montrent à leurs enfants qu’il est beau et possible de construire toute la vie sur l’amour de Dieu ».

Le pape a terminé son allocution en priant la Vierge Marie « pour tous les éducateurs, spécialement les prêtres et les parents, afin qu’ils aient pleinement conscience de l’importance de leur rôle spirituel, pour favoriser chez les jeunes, outre leur croissance humaine, leur réponse à l’appel de Dieu, et qu’ils disent: « Parle Seigneur ton serviteur t’écoute ».

Dans ses salutations après la récitation de l’angélus, le pape a rappelé aux visiteurs que du 18 au 25 janvier de ce mois de janvier aura lieu la Semaine de Prière pour l’unité des chrétiens et que tout le monde est invité « au niveau personnel et communautaire à s’unir spirituellement et, là où cela est possible, à s’unir concrètement, pour demander à Dieu le don de la pleine unité entre les disciples du Christ. »

Isabelle Cousturié