"Prier en famille, c'est facile"

Les encouragements du pape lors du pèlerinage des familles à Rome

Rome, (Zenit.org) Anne Kurian | 1105 clics

Pour « prier en famille, il faut de la simplicité. Prier ensemble le ‘Notre Père’, autour de la table, n’est pas quelque chose d’extraordinaire : c’est facile », déclare le pape François.

Des familles du monde entier ont investi Rome ces 26 et 27 octobre 2013, pour un Pèlerinage dans le cadre de l’Année de la foi. Plusieurs temps forts ont marqué ces journées, parmi lesquels une marche auprès du Tombeau de saint Pierre, mais aussi deux rencontres avec le pape François.

Samedi en fin d’après-midi en effet, le pape a rejoint plus de 100.000 participants, sur une place Saint-Pierre couverte de ballons multicolores dans les mains d’enfants, de jeunes, de parents, de grands-parents, de toutes nationalités.

Même les cardinaux de la Curie tenaient leur ballon au milieu des éclats de rire. Sur une scène installée pour l’occasion, un groupe d’enfants ont accueilli le pape pour un moment de fête, autour de témoignages de couples et de familles, d’interprétations de chants et musiques et d’extraits de films.

Dire « merci » en famille »

Puis le pape a pris la parole, confiant aux familles « une parole de Jésus : Venez à moi, familles du monde entier – dit Jésus – et je vous donnerai le repos, afin que votre joie soit complète. Et cette parole de Jésus, portez-la chez vous, portez-la dans votre cœur, partagez-la en famille. Il nous invite à venir à lui pour nous donner, pour donner à tous la joie. »

Il a également donné « trois mots-clés » pour la vie de famille : « permission, merci, excuse ». « Nous demandons la permission afin de ne pas être envahissants en famille. « Puis-je faire cela ? ça te plaît que je fasse cela ? ». Nous disons merci, merci pour l’amour… combien de fois, par jour, tu dis merci à ton épouse, et toi à ton époux ? Et le dernier : excuse. Tous nous nous trompons et parfois quelqu’un est offensé dans la famille et dans le mariage… mais écoutez ce conseil : ne pas finir la journée sans faire la paix. » (cf. Zenit du 26 octobre 2013)

Prier en famille, c’est facile

Dimanche matin, le pape a célébré la messe avec les familles, encourageant à « prier en famille » car « la prière fortifie » : « Nous avons besoin de Dieu : tous, tous ! Nous avons besoin de son aide, de sa force, de sa bénédiction, de sa miséricorde, de son pardon. »

Pour prier en famille, a-t-il expliqué, « on fait comme le publicain, c’est clair : humblement, devant Dieu. Que chacun, avec humilité, se laisse regarder par le Seigneur et demande sa bonté, pour qu’elle vienne à nous. »

« Et il faut de la simplicité : prier en famille, il faut de la simplicité ! Prier ensemble le « Notre Père », autour de la table, n’est pas quelque chose d’extraordinaire : c’est facile. Et prier le Rosaire ensemble, en famille, c’est très beau, ça donne beaucoup de force ! »

Faire la course de la foi

Le pape a exhorté à « prier les uns pour les autres : l’époux pour l’épouse, l’épouse pour l’époux, tous les deux pour les enfants, les enfants pour les parents, pour les grands-parents… Prier les uns pour les autres. C’est prier en famille, et cela renforce la famille : la prière ! »

« De quelle façon nous, en famille, nous gardons notre foi ? », a également questionné le pape, invitant à « la partager par le témoignage, l’accueil, et l’ouverture aux autres » et non pas « la retenir pour nous, dans notre famille, comme un bien privé, comme un compte en banque ».

La course des familles, « qui sont souvent pressées, très affairées » peut aussi être « la course de la foi », a-t-il fait observer, encourageant les familles à être « des familles missionnaires », « dans la vie de chaque jour, en faisant les choses de tous les jours, en mettant en tout le sel et le levain de la foi ». (cf. Zenit du 27 octobre 2013)