« Prier, travailler … et lire »

Le P. Lombardi évoque les propos de Benoît XVI pour humaniser la société

| 1994 clics


ROME, Lundi 1er juin 2009 (ZENIT.org) - C'est sous la devise « Ora et labora et lege », « Prie, travaille et lis » que Benoît XVI a présenté la clef qui peut ré-humaniser la société et la culture, souligne le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi s.j.., qui demande de ne pas négliger « l'actualité éternelle » du message de Saint Benoît de Nursie, proposé par le pape durant sa visite du 24mai à l'abbaye de Mont-Cassin, fondée par le patriarche du monachisme occidental. 

Dans l'éditorial du dernier numéro « Octava Dies », bulletin hebdomadaire du Centre de télévision du Vatican, dont il est le directeur, le père Lombardi approfondit les éléments de cette devise, s'arrêtant d'abord sur la prière, « primat de Dieu et de Jésus Christ dans la vie personnelle et communautaire ; puis sur le travail : la fatigue quotidienne à humaniser et spiritualiser en découvrant et respectant la valeur et l'ordre de la création ; enfin sur la lecture, autrement dit la culture et l'éducation ».

« À vrai dire, nous avions tous et depuis toujours en tête l'« ora et labora », mais nous n'avions pas tous aussi présent le troisième élément : « et lege », c'est-à-dire « lis, étudie ». Ce n'est pas un hasard que ce soit justement le pape Benoît qui nous le fasse remarquer, un pape chez qui la synthèse entre prière, service et culture se présente non seulement comme message, mais encore avant cela comme témoignage personnel », relève le porte-parole qui est aussi le directeur de la salle de presse du Saint-Siège. 

Le père Lombardi a rappelé le « grand discours » au monde de la culture à Paris, où le pape avait mis en lumière comment la « recherche de Dieu était la force à l'origine de la croissance de la culture européenne dans ses diverses dimensions ».

A Mont-Cassin il a repris ce discours et, parlant des archives et de la bibliothèque de l'Abbaye, il a dit qu' « ils rassemblent d'innombrables témoignages de l'engagement d'hommes et de femmes qui ont médité et ont recherché comment améliorer la vie spirituelle et matérielle de l'homme. Pour cela aussi, après 1500 ans et quatre destructions, Mont-Cassin a encore quelque chose de très important à nous dire ». 

« Lis, étudie », conclut le porte-parole du Saint-Siège. « Il ne suffit pas de naviguer, de cliquer et de faire du zapping, ou du copié-collé sans fin. Autrement, il ne restera rien, ni pour toi, ni pour les autres »