Priorité aux pauvres dans la mission franciscaine

Ouverture du chapitre général des frères mineurs à Assise

| 2093 clics


ROME, Mardi 26 mai 2009 (ZENIT.org). - 152 frères mineurs, représentant quelques 15.000 religieux présents dans plus de 110 pays, sont réunis depuis dimanche et jusqu'au 20 juin à Assise (Italie), pour célébrer le 187ème chapitre de l'ordre fondé par saint François.

Le logo de la rencontre Verbum Domini nuntiantes in universo mundo (Annonciateurs de la Parole du Seigneur dans le monde), place au centre des travaux le thème de l'annonce de l'Evangile et de la mission franciscaine.

Dimanche, 181 frères (152 délégués et 29 membres du secrétariats, traducteurs, interprètes et assistants), provenant de toutes les régions du monde, se sont rassemblés sur la place de la grande Basilique Sainte-Marie-des-Anges.

Tous sont ensuite entrés solennellement dans la Basilique pour assister à la messe célébrée devant la petite chapelle de la Portioncule, restaurée par saint François et choisie par lui comme centre de tout son mouvement.  

Dans son homélie, le ministre général sortant, le père José Rodriguez Carballo, a souligné l'exigence d'annoncer l'Evangile en utilisant la force de Paul et la spontanéité de François, là où cette mission est également cause d'épreuves et de souffrances.

« Allez, frères mineurs, nous dit encore aujourd'hui l'Esprit du Seigneur, non comme des maîtres de la vérité, mais comme de simples serviteurs, et ce que vous avez reçu gratuitement, donnez-le gratuitement », a-t-il dit. 

« Allez, a-t-il ajouté, et annoncez à tous ceux que vous rencontrez le long des routes et sur les places des villes leur condition de fils et filles d'un seul et même Père, vos frères. Allez et évangélisez en collaboration avec les laïcs, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes ».

« Allez et quelque soit l'endroit et dans toutes les activités, témoignez des valeurs évangéliques en restant aux côtés des personnes qui ne connaissent pas encore Jésus ». 

« Certes, les difficultés ne manqueront pas, mais le Seigneur est celui qui nous dit : Courage, n'ayez pas peur », a encouragé le père Rodriguez Carballo. 

Successivement, dans l'auditorium de la Domus Pacis, après l'intervention du ministre général, les participants au chapitre ont été salués par l'évêque d'Assise, Mgr Domenico Sorrentino et par le fr. Bruno Ottavi, ministre provincial des frères de Ombrie. Le maire de la ville, Claudio Ricci, avait également fait parvenir un message.  

Tous les frères, de manière individuelle ou en groupes, qu'ils soient présents ou non, peuvent faire parvenir leurs avis au chapitre sur des questions qui concernent la vie de l'ordre.

Le chapitre général a pour tâche d'examiner et de protéger le patrimoine et la vie de l'ordre, de chercher de nouvelles voies et de nouveaux moyens pour favoriser sa croissance et faire en sorte qu'il garde toute son actualité.

La première semaine de travaux est consacrée au dialogue et à la connaissance réciproque entre délégués, ainsi qu'à la situation générale de l'ordre, examinée sur la base de la Relation que le ministre général a présenté aux membres du chapitre ; la deuxième semaine, le 4 juin précisément, sera élu le nouveau supérieur élu à la majorité absolue, en présence de l'envoyé du pape, le cardinal Jose Saraiva Martins ; tandis que la troisième et quatrième semaine les pères discuteront de l'orientation de l'ordre pour les six prochaines années.

Lors de la conférence de presse organisée à Rome le 22 mai, le père José Rodriguez Carballo a présenté les travaux du chapitre, évoquant les différents « défis missionnaires » auxquels les participants tenteront de répondre, en particulier celui de l'inculturation et du renouveau du langage qu'ils souhaitent « plus humble, plus sage et moins guindé », le tout toujours accompagné d'un témoignage cohérent de vie.

Le ministre général a ensuite rappelé le travail d'évangélisation réalisé par les frères mineurs au sein des paroisses et dans les quelques 800 centres d'éducation et universités, permettant au charisme franciscain de garder toute sa vitalité dans le monde, et aux religieux de former ensemble des outils de dialogue œcuménique et interreligieux. 

Le père Rodriguez Carballo a aussi mis l'accent sur le caractère actuel d'une vocation dite de « minorité » qui consiste à « choisir les derniers et les opprimés pour être solidaires avec eux et annoncer l'espérance ».

Saint François, a-t-il expliqué, était « surtout un croyant », bien qu'on l'ait souvent décrit comme « un révolutionnaire social et politique. François est un révolutionnaire de l'Evangile ».

A la fin de la conférence, le père Carballo a présenté la médaille commémorative des 800 ans de l'ordre franciscains (1209-2009), expliquant ses symboles : sur une face la colombe de l'Esprit Saint, « le vrai ministre général » selon saint François ; sur l'autre la représentation du chapitre général conduit par le Poverello d'Assise, qui montre à ses frères la voie qu'ils doivent prendre pour se convertir, indiquant le visage du Crucifié qui lui parla à saint Damien.  

Actuellement, le nombre de frères mineurs présents sur les divers continents s'élève à 14. 724 ; en 2005, ils étaient 15.795 et environ 22.000 en 1930. Bien que le nombre soit en baisse en Europe occidentale et centrale, ainsi qu'aux Etats-Unis et au Canada, leur situation reste toutefois stable en Amérique latine. Les vocations sont par contre en hausse en Europe de l'est, en Asie et en Afrique. 

Actuellement le nombre des évêques appartenant à l'ordre des frères mineurs est de 104. La plupart d'entre eux se trouve en Amérique latine.  

Pour plus d'informations: www.ofm.org