Priscille et Aquila, témoins de l’importance de l’action des époux chrétiens

Catéchèse du mercredi

| 2184 clics

ROME, Mercredi 7 février 2007 (ZENIT.org) – Priscille et Aquila, les collaborateurs de saint Paul montrent combien est importante « l’action des époux chrétiens », a affirmé Benoît XVI dans sa catéchèse hebdomadaire.



Benoît XVI a tenu l’audience du mercredi en deux temps, tout d’abord en la basilique Saint-Pierre, où il a reçu les évêques de Lombardie en visite ad limina entourés des fidèles de leurs diocèses, puis, en la salle Paul VI, comble, les fidèles du reste de l’Italie et du monde.

Benoît XVI poursuit ses réflexions sur la communion dans l’Eglise à partir d’une contemplation des figures de chrétiens de l’âge apostolique. Le pape a consacré sa catéchèse d’aujourd’hui à un couple de collaborateurs de saint Paul : Priscille et Aquila.

« Portons aujourd’hui notre regard sur le couple formé par Priscille et Aquila, auxquels saint Paul, dans l’épître aux Romains, rend un hommage appuyé, affirmant qu’ils ont risqué leur tête pour lui sauver la vie et que toute l’Église du monde païen est redevable de leur action », annonçait Benoît XVI.

« D’origine juive, soulignait le pape, ils furent chassés de Rome par les mesures anti-chrétiennes de l’empereur Claude et ils se fixèrent à Corinthe où ils accueillirent saint Paul dans leur maison. Installés ensuite à Éphèse, ils continuèrent de servir l’annonce de l’Évangile : ils complétèrent la formation chrétienne d’Apollos ».

Ce couple eut un rôle de rassembleur pour la communauté chrétienne d’Ephèse: « Ils avaient également l’habitude d’accueillir dans leur maison la communauté des fidèles, l’Église, l’Ekklesía, à savoir la convocation sainte, pour écouter la Parole de Dieu et célébrer l’Eucharistie comme d’autres le firent ailleurs ».

Benoît XVI tirait de leur exemple cette réflexion sur le rôle des époux dans l’Eglise: « L’œuvre réalisée par Priscille et Aquila, qui sont reconnus par saint Paul comme des précieux collaborateurs de son apostolat, manifeste que l’action des époux chrétiens est importante ».

Le pape précisait cette responsabilité des familles en disant : « Soutenu par la même foi et par une forte spiritualité, le couple est appelé à prendre sa part de responsabilité à l’égard du Corps mystique du Christ. De même, toute famille est invitée à être une petite Église et la relation conjugale est à entendre en relation avec la communion sponsale qui relie le Christ et l’Église ».

Aux francophones, le pape a adressé un message dans le même sens : « Je salue cordialement les pèlerins de langue française, en particulier les jeunes et le groupe de pèlerins corses de la paroisse de Porto-Vecchio. Je vous invite tous à faire de vos familles des petites Églises, où le Christ est honoré et où chacun puise la force d’être témoin de l’Évangile ».