Prix scientifique Jérôme Lejeune attribué au prof. Antonarakis

| 322 clics

CITE DU VATICAN, Jeudi 11 novembre 2004 (ZENIT.org) – Le Prix scientifique international Jérôme Lejeune d'un montant de 30.000 Euros a été remis au Professeur Stylianos Antonarakis par Jean-François Mattei, ancien ministre de la Santé. Il récompense la contribution exceptionnelle du professeur Antonarakis au progrès dans la découverte de pistes nouvelles pour la compréhension et le traitement des MGI. Le jury présidé par le Professeur Michel Vekemens associait 10 scientifiques et un représentant des donateurs de la Fondation Jérôme Lejeune.



Lors de la première édition des Journées Internationales Jérôme Lejeune (JIJL) sur les maladies génétiques de l'intelligence (MGI), différents prix ont été remis, comme l’indique la revue de presse "gènéthique" (www.genethique.org).

Le Professeur Lucien Israël, a remis les trois Prix de communication scientifique dotés de 300 euros chacun. Ils récompensent des communications écrites sur les thèmes des sessions du congrès.
- Le prix "Apport de la génétique fondamentale à la connaissance du déficit mental" a été attribué à une équipe présentée sous le nom de Robert Lyle de l'Ecole médicale de Genève (Suisse).
- Le prix "Apport des études expérimentales à la recherche d'un traitement du déficit mental" a été attribué à Mara Dierssen et M. Martinez de Lagran du Centre de regulacion genomica de Barcelone (Espagne).
- Le Prix "Apport de la clinique au traitement du déficit mental" a été attribué à F. Francis pour un poster réalisé par des équipes de l'Institut Cochin et l'Hôpital Pitié-Salpétrière à Paris et le Départamento de Anatomia de la Faculté de médecine de Tenerife en Espagne.

Dans son discours, Jean-François Mattei confiait "je veux dire mon admiration et ma gratitude pour un maître auquel je dois tant ... c'est un honneur pour moi d'avoir été élève de Jérôme Lejeune" ... Le Pr. Mattei a rappelé que "Jérôme Lejeune était un visionnaire.(...) Avec l'arrivée et la banalisation du diagnostique prénatal, il avait senti qu'une course allait commencer" entre la recherche pour la guérison des trisomiques et leur élimination. Jean-François Mattei conclue que "la vocation du médecin reste de soigner."

C'est le bon moment pour chercher a affirmé le professeur Stylianos Antonarakis président des JIJL qui a bon espoir que l'élan de recherche sur les MGI initié grâce aux subventions de la Fondation Jérôme Lejeune soit bientôt soutenu par d'autres types de financements privés ou publics.

Les 200 chercheurs venus du monde entier pour la première édition des Journées Internationales Jérôme Lejeune (JIJL) sur les maladies génétiques de l'intelligence (MGI) on confronté leurs points de vu pendant deux jours.

Un plateau exceptionnel de 30 orateurs choisis parmi les meilleurs spécialistes mondiaux à donné le résultat de travaux sur les apports de la génétique fondamentale, les études expérimentales et la clinique dans la recherche d'un traitement pour les MGI.

Une des particularités de ce congrès était de permettre la rencontre et l'échange entre scientifiques travaillant en génétique fondamentale et ceux au contact des patients. Ces derniers et leurs familles ont donc rejoint les chercheurs pour la cérémonie de remise des prix mardi 9 après-midi.