Programme du voyage du pape dans le Molise, samedi 5 juillet

Sur les pas de Célestin V

Rome, (Zenit.org) Anita Bourdin | 446 clics

A l'occasion du jubilé du saint pape Célestin V, le pape François se rendra dans la région italienne du Molise, samedi prochain, 5 juillet : il y rencontrera les travailleurs, les entrepreneurs, les jeunes, les pauvres, les malades, les prisonniers.

Le Vatican publie, ce 30 juin, le programme de la journée du pape.

Messe à Campobasso et les jeunes à Castelpetroso

Le pape arrivera à Campobasso, chef-lieu de la province du Molise, dont l’archevêque, Mgr Giancarlo Maria Bregantini, est engagé contre la criminalité organisée.

Le pape François lui avait confié la rédaction des méditations du Chemin de croix du Vendredi Saint au Colisée, le 18 avril. 

A 9h, le pape s’adressera au monde du travail et de l’industrie.

Il présidera ensuite la messe en plein air.

Puis il rencontrera les malades à la cathédrale.

Il déjeunera avec les pauvres pris en charge par Caritas.

Il se rendra ensuite en hélicoptère au sanctuaire de Castelpetroso où il s’adressera aux jeunes des régions italiennes des Abruzzes et du Molise.

A Isernia sur les pas de Célestin V

Le pape se rendra ensuite à Isernia, ville natale du pape Célestin V, auprès duquel le pape émérite Benoît XVI est allé se recueillir, lors de sa visite à L’Aquila, le 28 avril 2009, pour prier pour les victimes du séisme avant de se rendre à la basilique, très endommagée, de Notre-Dame de Collemaggio.

Les reliques du saint pape Célestin V (1209/10 - 1296) ont été sauvées des décombres et Benoît XVI a déposé là le pallium qui lui a été remis le jour de son intronisation, le 24 avril 2005.

Benoît XVI s’est aussi rendu à Sulmona à l’occasion du VIIIe centenaire de Célestin V, le 4 juillet 2012.

Pierre Morrone (v. 1215-1296), ermite des Abbruzzes, puis prêtre, reçut ensuite l'habit bénédictin, mais reprit bientôt sa vie solitaire... ce qui lui attira de nombreux disciples ! Il fonda alors une nouvelle communauté bénédictine qu'on appellera « les Célestins ».

Elu pape par le laborieux conclave de Pérouse, en 1294, il choisit alors le nom de Célestin V. Les historiens s'accordent cependant pour dire qu'il n'avait rien pour faire un pape et qu'à quatre-vingt ans, il avait plus de goût pour la vie de prière et la paix du monastère que pour le gouvernement pastoral et la vie de curie.

De fait, ses projets furent contrecarrés et ses efforts rendus vains par ses opposants. La souffrance et la déception le conduisirent à « renoncer » au pontificat la même année. Eloigné et assigné à résidence par son successeur - par crainte peut-être qu'il ne revienne sur sa décision -, il y remit son âme à Dieu.

Les évêques des Abruzzes et du Molise ont promulgué une année jubilaire à l’occasion du VIIIe centenaire de sa naissance. 

La joie de l’Evangile
A Isernia, le pape François visitera les détenus, rencontrera des malades et enfin, sur la place de la cathédrale il s’adressera à la population, justement dans le cadre de l’année jubilaire consacrée à saint Célestin V.

Son retour au Vatican est prévu vers 20h15.

Pour préparer la visite pastorale du pape, le diocèse de Campobasso vit une semaine musicale et culturelle. Les concerts seront précédés de réflexions inspirées par l’exhortation apostolique « La joie de l’Evangile ». 

Ce sera la cinquième visite du pape François en Italie, après Lampedusa (juillet 2013), Cagliari (Sardaigne), Assise (Ombrie) et Cassano (Calabre), le 21 juin dernier.